Lettres et Manuscrits Autographes

vendredi 16 décembre 2011 à 14h00
Hôtel Régina - 2 Place des Pyramides - 75001 Paris
Images du lot disponibles
28
Résultat
1,952 euros
Specialité
Autres thèmes
Charles GOUNOD.L.A.S., [début 1851], à Ivan Tourgueniev ; 2 pages in-8 (cachet s...
Charles GOUNOD.
L.A.S., [début 1851], à Ivan Tourgueniev ; 2 pages in-8 (cachet sec de la Collection Viardot).

Belle lettre à son ami le félicitant de sa réussite, parlant de Pauline Viardot et de son opéra Sapho (qui sera créé le 16 avril 1851 à l'Opéra par Pauline Viardot dans le rôle-titre).
Il se réjouit de la bonne et joyeuse nouvelle de vos deux derniers succès dramatiques.
C'est avec bien grand plaisir que je vous sais arrivé maintenant : les souhaits dont vous avez tant de fois accompagné, l'an dernier, l'élaboration de mon premier travail à moi, ne peuvent à mes yeux être mieux récompensés que par votre propre réussite ; et puisqu'elle est grande, Dieu soit loué et vous aussi.
Il regrette toutefois de ne pouvoir le lire, mais le Russe est de l'Hébreu pour nous , et même si la traduction ne peut rendre exactement la force que confère aux personnages la langue originale, il fait des voeux pour l'élargissement de son action littéraire : d'après ce que vous dites elle est montée assez haut puisqu'elle est en faveur “in Excelsis”.
Il lui donne des nouvelles de Pauline Viardot : Notre chère et excellente amie, toujours meilleure, est assez fortement éprouvée cet hiver par une toux d'irritation que je voudrais […] voir à tous les diables. Heureusement les complications administratives du théâtre lui ont laissé du temps pour se reposer, par l'impossibilité où l'on se trouve de jouer le Prophète [de Meyerbeer] faute d'une Berthe : les Huguenots seuls, peu fatigants comme chant et assez rarement représentés sont venus relayer L'Enfant prodigue [d'Auber] et les Ballets. Cependant Mme Poinsot qui étudie le rôle de Berthe sera bientôt prête, permettant au Prophète de se remettre à flot …
Il presse leur amie de se soigner au plus vite, car cette toux deviendra vite fatigante : Demain soir encore elle fera les principaux frais d'une soirée musicale pour une oeuvre de bienfaisance où Dieu veuille que sa charité ne l'épuise pas. Sapho se répète toujours tout doucement : je ne sais pas quand nous serons prêts. Puis il donne à Tourgueniev des nouvelles de sa fille Pauline (que Tourgueniev avait confiée à Pauline Viardot) : La petite Pauline va très bien : je l'ai vue et embrassée hier chez sa maman. Cette petite ne sait presque plus un mot de sa langue natale ; elle entend tout au français. Elle m'a montré hier le petit daguerréotype d'après vous en me disant “aimes tu mon petit papa ?”. Louis Viardot a souffert d'un terrible lumbago, à présent guéri, et lui-même va bien, quoiqu'un peu fatigué d'une irritation des bronches qui commence à se dissiper …
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.