Lettres et Manuscrits Autographes - Partie I

vente live: jeudi 4 novembre 2010 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009
Images du lot disponibles
37
Estimation
1,200 - 1,500 euros
Specialité
Autres thèmes
Pierre d'AUTANCOURT (1771-1832) général.L.A.S. (minute) et 3 L.A. (brouillons), ...
Pierre d'AUTANCOURT (1771-1832) général.
L.A.S. (minute) et 3 L.A. (brouillons), Paris 1818, et manuscrit autographe signé, Manœuvre pratiquée par la Cavalerie Polonaise...; 19 pages in-fol. et cahier de 19 pages in-fol. avec couv. aquarellée aux couleurs de la flamme du corps.
Important dossier sur le Régiment des chevau-légers Lanciers Polonais de la Garde Impériale. 18 décembre 1818, au général Duvivier. Longue lettre retraçant l'histoire du Régiment des chevau-légers Lanciers Polonais de la Garde. Autancourt insiste sur l'usage de la lance, arme essentiellement bonne, utile et meurtrière , et parle avec précision des chevaux propres aux lanciers, de leur selle, des plumets et des flammes. Ce fut en novembre 1809, raconte-t-il, que l'Empr Napoléon ordonna que notre Régiment serait armé de lances :
cette idée, chez ce monarque, me parut lui avoir été suggerée par deux raisons principales :
la 1ère parce qu'il savait que les Polonais avaient une confiance particulière en cette arme qu'ils regardaient comme nationale, et que le Gal Krasinski lui-même lui avait à plusieurs reprises representé, combien son Régiment désirait d'en être armé ; la 2de me paraît etre résultée du plan qu'avait probablement déjà l'Empr de se mettre en mesure d'opposer aux ruées d'hommes armés de lances dans les armées russes, une bonne cavalerie familiarisée avec l'usage de cette arme avantage qui, joint à la bravoure et à l'intrépidité françaises, suffisait pour mettre en pleine déroutte, ces essaims de cosaques auxquels on n'a pas encore donné le nom de soldats … 25 avril, 1er décembre et s.d., aux rédacteurs de La Bibliothèque historique :
3 versions d'une lettre pour rectifier quelques erreurs publiées dans un récent article de Brack, ci-devt chef d'escadron au 2e Régiment de lanciers de la Garde impale dont il reconnaît l' énergique franchise , le talent, l'amabilité et le patriotisme… Manœuvre pratiquée par la Cavalerie Polonaise, et que je fis exécuter par mon Régiment (les chevau-légers Lanciers Polonais de la garde Impériale) sur la pelouze de notre quartier de Chantilly en 1810, et 1811. Description minutieuse des manœuvres qu'il fit exécuter par ses chevau-légers lanciers, avec les commandements et des observations critiques pour chacune des évolutions, illustré de 4 figures.
Il propose aussi des améliorations :
cette manœuvre qu'il faut se garder de faire devant un ennemi exercé et manœuvrier, serait plus simple et plus méthodique si on supprimait les mouvements par quatre , etc.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.