Lettres et manuscrits autographes

vendredi 7 juin 2019 à 14h00
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
36
Estimation
250 - 300 euros
Specialité
Autres thèmes
Lucienne BRÉVAL (1869-1935) cantatrice. 8 L.A. (minutes, une signée), plus 2 let...

Lucienne BRÉVAL (1869-1935) cantatrice. 8 L.A. (minutes, une signée), plus 2 lettres écrites pour elle (minutes), et 13 lettres ou pièces jointes, 1921 ; plus 25 L.A.S., vers 1921-1934 ; environ 90 pages formats divers.

À propos de L’Arlésienne, adaptation cinématographique du drame d’Alphonse Daudet, dirigée par André Antoine pour la Société d’Éditions cinématographiques (1921). Lettre-contrat pour Bréval, dans le rôle de Rose Mamaï. Correspondance avec Pierre Decourcelle au sujet des scènes supprimées, de nouvelles scènes remaniées à tourner à Arles, du montage, etc. On joint 3 photographies originales de Bréval et de l’équipe de L’Arlésienne, et 2 coupures de presse.

Correspondance affectueuse à son élève Germaine Gien (3 à son mari, Léon Bélugou, et 3 à leur fille, sa filleule Lucienne Bélugou), vers 1921-1934. Conseils pour la voix « superbe » de Germaine : « ne pas chanter sans piano – et pas trop d’aigu »… « Avez-vous vu Rulhmann je l’aime beaucoup, il a toujours été parfait pour moi »… Nouvelles familiales, et du « Père Weber », Bonnet, les Dorival, Mme Jacquemaire Clemenceau, etc. On joint 2 lettres (une incomplète) à elle adressées par Germaine Gien. Plus un ensemble de 15 lettres ou photographies, et un livret de cartes postales représentant la maison de retraite des artistes dramatiques à Pont-aux-Dames.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.