Lettres & Manuscrit Autographes

Live Auction
starts: December 16, 2015 @ 02:00 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Available lot photos
10
Estimation
250 - 300 euros
Speciality
Other specialist areas
Gérard BAUËR (1888-1967). 15 L.A.S. et 1 L.S., 1929-1946, [à Marcel Thiébaut, di...

Gérard BAUËR (1888-1967). 15 L.A.S. et 1 L.S., 1929-1946, [à Marcel Thiébaut, directeur de la Revue de Paris] ; 18 pages formats divers, plusieurs en-têtes.

Belle correspondance sur son travail de chroniqueur et ses relations avec le monde littéraire, écrite de Paris, La Baule, Crans et Venise. « Je suis aux prises avec Dumas père. Je m’acharne à le suivre tout au long d’une vie sans repos. Il a beaucoup plus de souffle que moi »... « Hélas, pour votre protégée, depuis un certain article de la Revue de Paris, mes relations avec Sacha Guitry, qui n’étaient pas fréquentes, quoique nous nous connaissions depuis l’enfance, sont tout à fait suspendues. Il a eu la petite faiblesse de ne plus saluer quand nous nous sommes rencontrés depuis cette critique. Voilà les avantages de la critique ! »...

4 décembre 1930 : « Nous vivons en ce moment dans une atmosphère trouble, épaisse à respirer, où nous nous sentons mal à l’aise et où les contacts de l’esprit semblent et sont d’appréciables refuges. J’apprécie de vous rencontrer car nous parlons à peu près, n’est-ce pas, le même langage ? »...

8 décembre 1931 : « J’ai lu votre feuilleton des Débats et je vous en fais mon compliment. Il est aisé, juste, autrement tendre, et l’on sent que vous y dites exactement ce que vous voulez dire et qui est fin. Vous avez très bien mis en valeur le panthéisme de Giono, qui existait déjà chez Colette mais plus intimement, avec moins d’universalité (chez Giono il y a tout l’horizon du ciel, la route entière au dessus de la montagne... chez Colette le miroir d’un jardin...).

Enfin la proportion gardée entre les noms dont vous parlez est excellente. Je vous conseille, tout au moins pour vos premiers mois, d’écrire des feuilletons – études consacrées à un écrivain, quitte à être un peu injuste pour ceux que vous ensevelirez dans le silence. C’est cela qui porte, qui crée l’autorité si nécessaire à la durée d’une critique. Le morcellement, la mosaïque sont la plaie du journalisme moderne »… Etc.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.