Lettres & Manuscrit Autographes

Vente Live
début: mercredi 16 décembre 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
24
Résultat
1,464 euros
Specialité
Autres thèmes
Joe BOUSQUET (1897-1950). Manuscrits autographes, [années 1920] ; environ 70 feu...

Joe BOUSQUET (1897-1950). Manuscrits autographes, [années 1920] ; environ 70 feuillets formats divers, la plupart in-4, certains sous une chemise avec notes autographes (couverture d’un catalogue de vente de 1928), plus qqs ff. dactyl. corrigés, le tout dans un classeur noir, l’intérieur des plats recouvert de notes autographes. Ensemble de notes, plans, ébauches et brouillons, chantier de sa toute première œuvre. Un projet de page de titre, sous le pseudonyme de Jean-Flour Montestruc, pour le « conte gothique » Clair de lune empaillé…, porte la date du 20 septembre 1923 ; il s’agit probablement d’une première ébauche du conte La Fiancée du vent, roman que Bousquet publiera en 1928 dans la revue Chantiers...

De nombreux plans d’intrigue, des ébauches et notes préparatoires, et de nombreux brouillons et versions successives d’un même passage s’y rattachent, avec les personnages du roman : Miauline, Loïs, Ermetrude, Azoulaïs…

Des feuillets mis au net sont corrigés, ou biffés, avec des notes et remarques en marge. Un feuillet à la date du 17 mai 1927 recueille une citation d’Henri Clouard sur le génie poétique, et diverses réflexions : « Au fond de l’inconnu pour trouver du nouveau.

– L’originalité n’est pas le fruit de la volonté pure mais celui de la liberté du Moi profond », etc. Un autre, de la même époque, consigne l’entrée : « Remarqué le 8 avril 1927

– dans Le Passé vivant [d’H. de Régnier] – suivant le caractère des personnages, plus ou moins de discours parlé dans leur bouche. Et pour Jean de Lannois, pers. taciturne et falot ne dit jamais un mot »... Réflexions sur le style…

Notes diverses et pense-bêtes : « Demain matin avec P. Eluard. Le voyage d’Urien »... « Lire tout Jean Cocteau – Apollinaire etc. »... « Fouiller les personnages plus profonds que nature »... « Écrire tout d’abord, entièrement dialogué »...

Notes de lecture d’Emerson ; passages en latin sur le péché de gourmandise et sur l’imagination tirés de Raymond Lulle (Opera ea quae ad adinventam ab ipso artem universalem scientiarum artiumque) ; notes sur Phèdre et Hamlet ; etc.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.