Lettres & Manuscrit Autographes

Vente Live
début: mercredi 16 décembre 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
6
Résultat
732 euros
Specialité
Autres thèmes
Sophie ARNOULD (1744-1803) cantatrice, interprète de Gluck dont elle créa l’Eury...

Sophie ARNOULD (1744-1803) cantatrice, interprète de Gluck dont elle créa l’Eurydice et Iphigénie en Aulide : L.A.S. « Sophie », 13 janvier 1789, à son ami Simon-Gabriel Boutin ; 2 pages in-4, adresse.

Jolie lettre à son riche ami, constructeur des jardins de Tivoli. Elle sort de chez l’ami Brichart, « qui m’a conseilliée de vous voir pour vous rendre compte de notre antretien, j’aime mieux vous en écrire que de vous ennuyer en personne, sur tout cela ; j’aime à voir mes amis pour eux et non pour les importuner. Car ! dans ses sortes de cas, je suis encorre plus bête que de coutume ».

Brichart lui a dit, n’ayant pas de fonds avant février, « que comme il me fesait besoin d’une somme de quatre à cinq mille livres […] que si vous les aviés et que vous pussiés me les prêter quil se chargeoit sur cet emprunt de février de vous les rendres. Peut etre bien même qu’avec cette somme de cinq milles livres, bien administrée, je pourés m’éviter un emprunt plus considérables, eh ! puisque cette denrée que l’on nome argent est si difficile à avoir, voila mon amy tout ce que j’avois à vous dire sur mes interêts, mon cœur seroit bien plus bavard s’il se mettoit à vous dire tout ce que Sophie sent pour vous d’amitiés de tendresse de reconnoissance et d’estime »…

Ancienne collection Jules et Edmond de Goncourt (chap. xxv de leur livre Sophie Arnould d’après sa correspondance et ses Mémoires inédits). On joint une P.S. avec apostille autographe, Paris 10 janvier 1767, reçu de 3.000 livres sur la rente viagère dont le comte de Lauraguais lui a fait donation (1 page in-4) ; le manuscrit de Couplets pour la fête de Mde Belanger (1 page in-4) ; une l.a.s. de son fils Antoine-Constant de Brancas, « chef d’escadron au 9e hussards », adressée à sa mère au Paraclet à Luzarches, Lyon 22 vendémiaire (14 oct. 1799), donnant des nouvelles avant son départ pour l’armée, et intervenant pour faire placer à l’école de Liancourt l’enfant de troupe Étienne Nostrowitzky (3 p. in-8, adr.).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.