Lettres & Manuscrits Autographes

Live Auction
starts: April 19, 2012 @ 02:00 PM
Hôtel Régina - Salon de Flore - 2 Place des Pyramides - 75001 Paris
Available lot photos
49
Result
13,420 euros
Speciality
Other specialist areas
Edmond et Jules de GONCOURT (1822-1896, 1830-1870).Notes autographes pour La Fil...
Edmond et Jules de GONCOURT (1822-1896, 1830-1870).

Notes autographes pour La Fille Élisa, [vers 1862-1875] ; un volume petit in-4 de 23-3 feuillets in-4 ou in-8, bradel vélin rigide ivoire à recouvrements, titre en long sur pièce de maroquin rouge (reliure de l'époque).
Recueil de notes préparatoires pour le roman La Fille Élisa, sur les femmes, les prisons de femmes et la prostitution. Ce volume, qui rassemble des notes de formats divers et un carnet de travail, fut composé par Alidor Delzant (1848-1905), secrétaire puis légataire universel d'Edmond de Goncourt, biographe des frères Goncourt.

Les principales notes furent prises par les deux frères après leur visite à la maison centrale de Clermont, en octobre 1862, et ont servi de documentation à Edmond pour la rédaction du roman La Fille Élisa, commencé après la mort de Jules, et publié en 1877. Une couverture de papier marbré porte le titre autographe par Edmond : Projet de roman, puis sur une étiquette le titre La fille Elisa, avec des références bibliographiques (Les Femmes en prison, par J. Mallet, Les Établissements pénitentiaires par le vicomte d'Haussonville, la Revue pénitentiaire, etc.). Aux notes mêlées des deux frères, prises sur le vif ou au fil des lectures, s'ajoutent des feuillets collés avec d'autres notes et quelques coupures de catalogues de libraires.

On relève notamment des observations sur l'uniforme des prisonnières de Clermont, une maquerelle, une sage-femme, un cimetière du bois de Boulogne, etc. ; un compte-rendu d'audience aux assises (procès du meurtrier d'une femme) et de saisissants portraits de différents personnages dont nous citerons celui de l'Abbesse : Poses abruties, rire bestial, les deux coudes sur la table, les reins en arrière, avachie dans une pose de vacherie ; des mains bêtes et s'occupant des traitements avancés sur le bois de la table. Voix de Juive allemande d'une mère Rachel, une voix où il y a de la coasse de l'usurier et du gazouillement de la négresse. Beaux mouvements bestiaux des étirements vacheux : un rire qui montre toute la rangée des dents d'en haut, des bâillements vagues cachés de la main, paupières un peu abaissées souriant d'un regard mort. Cherchant des poses lentement sur une chaise avec des échignements de saltimbanque lassée […] Une pose de tous les membres perpétuellement appuyés et soutenus comme dans le lit, les pieds sur des bâtons de chaise ; des poses de torpeur digestive, les bras croisés sous les seins […]. Caricature de la Volupté de Proudhon … Un carnet de la main d'Edmond de Goncourt rassemble des notes de lecture, d'après Les Femmes en prison par Joséphine Mallet, Les Établissements pénitentiaires du vicomte d'Haussonville, des articles de la Revue pénitentiaire, De la Prostitution dans la ville de Paris de Parent-Duchatelet, La Prostitution à Paris et à Londres de C.J.

Lecour… Suit une description par Edmond du Cimetierre en jachère dans le bois de Boulogne , l'ancien cimetière de Boulogne laissé à l'abandon. À la fin du volume figure la copie par Alidor Delzant d'un chapitre écarté de La Fille Élisa : La Danse des femmes dans le café . Ex-libris de la bibliothèque d'Alidor Delzant par E. Loviot ; l'ex-libris aux initiales d'Edmond et Jules, gravé par Gavarni, a été collé sur un des feuillets de garde. Reproduction page ci-contre
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.