LETTRES & MANUSCRITS AUTOGRAPHES

jeudi 17 octobre 2019 à 14h15
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
6
Résultat
1,500 euros
Specialité
Autres thèmes
BALZAC (Honoré de). Lettre autographe signée « de Bc » à une dame. S.l., « lundi...
BALZAC (Honoré de). Lettre autographe signée « de Bc » à une dame. S.l., « lundi matin », [12 mars 1838]. 1 p. in-8, trace d'onglet au verso. « Je suis ici depuis quatre jours seulement et suis très marri de l'épigramme acérée que vous m'avez mise dans votre petit mot, mais j'ai toujours compté ces choses-là au nombre des grâces de la femme, et je vous remercie de l'avis que vous me donnez. Demain mardi, j'espère avoir le bonheur de vous voir dans la soirée, et vous ferai mes adieux car je ne fais que passer par paris et partirai peut-être pour l'italie mercredi, mais je ne le saurai que demain, si oui, si non. Mille tendresses et respectueux hommages... » Lettre sans doute écrite à la marquise de Castries ou à la duchesse d'Abrantès, deux femmes que Balzac aima et qui brillèrent par leur esprit caustique. Courtisée en 1831-1832, Henriette Maillé de La Tour-Landry, épouse séparée du duc de Castries, fut la dédicataire de L'Illustre Gaudissart (1833), et servit de modèle aux personnages d'Antoinette de Langeais, dans plusieurs romans dont La duchesse de Langeais (1843), et de Diane de Maufrigneuse, dans plusieurs romans dont Le Cabinet des Antiques (1838). Veuve du général Junot (duc d'Abrantès), Anne Permond fut en 1825 la maîtresse de Balzac. Elle le nourrit en anecdotes sur la Révolution et l'Empire et l'introduisit dans le salon de madame Récamier. De son côté, Balzac l'aida à rédiger ses célèbres Mémoires (1831-1835) et lui dédia de son côté La Femme abandonnée (1833). Balzac se rendit plusieurs fois en Italie dont, de mars à juin 1838, en Sardaigne avec retour par Gênes et Milan.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.