LETTRES & MANUSCRITS AUTOGRAPHES

jeudi 17 octobre 2019 à 14h15
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
28
Résultat
625 euros
Specialité
Autres thèmes
COCTEAU (Jean). 4 lettres autographes signées à l'écrivain futuriste italien Luc...
COCTEAU (Jean). 4 lettres autographes signées à l'écrivain futuriste italien Luciano Folgore. [1917-1927] et s.d. Joint, une enveloppe avec adresse autographe au même datée de 1919. – Paris, [mai 1917]. « Après bien de la fatigue et la grande réussite de "Parade" malgré la presse et les sifflets couVerts par 8 rappels d'applaudissements [le ballet Parade, en partie préparé à Rome, fut crée le 18 mai 1917 au théâtre du Châtelet par les Ballets russes de Diaghilev, sur un poème de Jean Cocteau, une musique de Satie, dans des décors et costumes de Picasso], je me repose un peu et vous envoie un souvenir amical. Sic Vient de publier un faux poème signe de moi, farce ignoble et anonyme faite au directeur [dans le n° 17 de la revue Sic, Théodore Fraenkel avait fait paraître une mystification, le poème « Restaurant de nuit » qu'il signa « Jean Cocteau »]. Je vous prie de le dire à nos camarades italiens qui pourraient me croire l'auteur de cette sottise. Vous voyez que les mœurs de "groupe" ne changent pas... Mille difficultés de main d'œuvre retardent le journal que je pense toujours diriger avec Apollinaire.. Sa pièce passe dimanche – et le Mercure se décide à reprendre nos livres, en panne depuis 1914... » – Paris, s.d. « Je serai bien heureux de vous voir !... faites mes amitiés à marinetti et aux autres camarades... » – Paris, s.d. « j'aurais bien été ce soir au spectacle de prampolini [le peintre et scénographe italien futuriste Enrico Prampolini], mais je n'ai pas reçu de places. étiez-Vous à Antigone [créée en décembre 1922]. J'ai voulu faire "une horreur", chez les termites – les Atrides – ces insectes de mort, en un mot... » Avec une note autographe en français et en italien, au crayon au verso. – Paris, [1927]. « Je ne sais encore si je répète demain (car je dois jouer moi-même dans la reprise d' "Orphée")... ». Jean Cocteau y joua le personnage d'Heurtebise en juin 1927.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.