LETTRES & MANUSCRITS AUTOGRAPHES

jeudi 17 octobre 2019 à 14h15
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
36
Résultat
188 euros
Specialité
Autres thèmes
DUMAS père (Alexandre). Manuscrit autographe. 14 vers sur une p. in-8 oblong, ma...
DUMAS père (Alexandre). Manuscrit autographe. 14 vers sur une p. in-8 oblong, marges affectées de petites fentes et de plis marqués. Citation d'une tirade de la jeune chrétienne Stella dans la scène 2 du Ier acte de cette pièce créée le 26 décembre 1837 à la Comédie-Française et publiée chez Marchant l'année suivante : «  cette tante si bonne, La mère d’Aquila, possédait à Narbonne Une villa d’hiver, mais elle avait, de plus, Dans ces champs appelés les champs de Marius, Une maison d’été s’élevant sur la plage : De grands pins la couvraient de fraîcheur et d’ombrage, Silencieux le jour, mais qui, le soir venu, Parlaient avec la mer un langage inconnu. Et moi, je me plaisais, quand de sa fraîche haleine La nuit aplanissait au loin l’humide plaine, À venir lentement au rivage m’asseoir Et, me penchant alors vers l’immense miroir, J’écoutais cette voix solennelle et sauvage Dont j’espérais toujours comprendre le langage... » État du texte présentant 3 variantes avec la version definitive imprimee : au vers 3, est ici écrit « une villa d'hiver » et non « une maison d'hiver », comme dans l'édition de 1838 ; au vers 10, est ici écrit « la nuit aplanissait » et non « la nuit assombrissait » ; au vers 12, est ici écrit « vers l’immense miroir », et non « sur l'immense miroir ».
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.