LETTRES & MANUSCRITS AUTOGRAPHES

jeudi 17 octobre 2019 à 14h15
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
47
Résultat
1,000 euros
Specialité
Autres thèmes
GAUTIER (Théophile). Poème autographe signé intitulé « Coquetterie posthume ». 8...
GAUTIER (Théophile). Poème autographe signé intitulé « Coquetterie posthume ». 8 quatrains d'une fine écriture serrée sur une page in-12 oblong. Pièce de vers originellement parue dans La Presse du 4 août 1851, intégrée l'année suivante par Théophile Gautier dans son recueil Émaux et camées (pp. 39-41) : « Quand je mourrai, que l'on me mette Avant de clouer mon cercueil, Un peu de rouge à la pommette, Un peu de noir au bord de l'œil ; Car je veux dans ma bière close, Comme le soir de son aveu, Rester éternellement rose, Avec du kh'ol sous mon œil bleu... » Un hommage littéraire à sa maîtresse Marie Mattei. De 1849 à 1852, Théophile Gautier entretint une liaison avec cette poétesse d'origine italienne, riche et indépendante, et composa le présent poème au printemps ou au début de l'été 1851. C'est son ami l'écrivain Maxime Du Camp qui en révélerait le secret en 1887, dans sa préface à une nouvelle édition d'Émaux et camées : « l'appareil lugubre de la mort lui était odieux ; elle rêvait de conserver ses frêles élégances jusque dans la tombe : le poète cristallisa cette fantaisie et écrivit Coquetterie posthume ».
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.