Livres Anciens & du XIXe Siècle

vente live: mercredi 14 mai 2014 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
37
Résultat
4,560 euros
Specialité
Autres thèmes
COMMYNES (Philippe de). Cronique & hystoire faicte & co[m]posée p[ar] feu messir...
COMMYNES (Philippe de). Cronique & hystoire faicte & co[m]posée p[ar] feu messire Philippe de Co[m]mines chevalier seigneur Dargenton co[n]tenant les choses advenues dura[n]t le regne du roi Loys XI tant en France, Bourgo[n]gne, Flandres, Arthois, Angleterre, que Espaigne & lieux circo[n]voysins. Paris, en la grant rue sainct Jacques a lenseigne de la Roze blanche couronnee, s.d. [Philippe Le Noir, vers 1524]. Petit in-4 gothique, veau fauve estampé, quatre roulettes à froid cernées de filets entrecroisées en rectangle sur les plats, dos muet à quatre nerfs orné de filets à froid, tranches lisses avec le titre manuscrit en gouttière (Reliure de l'époque). Une des premières éditions des mémoires de Philippe de Commynes, l'un des plus grands historiographes français. ¶ Eu égard à son matériel typographique, les spécialistes estiment qu'elle fut publiée par Philippe Le Noir vers 1524 – datation qui en ferait la troisième impression de l'ouvrage, après les deux premières réalisées par Galliot du Pré en avril puis en septembre de l'année 1524. ¶ Cette édition est de toute rareté : Brunet la cite seulement d'après le catalogue Giraud et Bechtel n'en a pas vu non plus d'exemplaire ; sans préciser de collation, il renvoie à Brigitte Moreau, qui elle-même n'en connaît qu'un seul, à Chapel Hill (UNCL). ¶ Son titre, imprimé en rouge et noir, est contenu dans un portique gravé sur bois, chargé de fleurs et de putti, et comporte au bas de la page un bloc historié représentant représentant la décollation de saint Jean Baptiste. Au verso du même feuillet se trouve une figure sur bois représentant le cadavre du roi gisant à côté du pupitre de l'auteur, lequel montre du doigt un phylactère vide tenu par un ange. ¶ Avec sa Chronique, Philippe de Commynes crée le genre des mémoires historiques, dont il « a fixé les traits distinctifs : refus du beau style et de l'érudition, information précise d'un témoin oculaire, point de vue individuel. Mais le souci d'expliquer le réel l'a amené à faire œuvre aussi de moraliste et de politique, usant fréquemment de la digression, donnant un portrait pessimiste des princes et des hommes, fixant, avant Machiavel, les règles de la réussite politique. » (BnF : En français dans le texte, n°38). Et, selon Davies, « ces fameux mémoires illustrent sans doute mieux que tout autre ouvrage, du point de vue du langage, la transition entre le moyen âge et la Renaissance » (cat. Fairfax Murray, n°101). Les éditions parues avant 1528 renferment les six premiers livres des mémoires, les livres VII et VIII n'ayant pas été imprimés avant cette date. ¶ Exemplaire annoté par un lecteur de l'époque, qui a ajouté des précisions et dates dans les marges du volume et en a souligné divers passages. ¶ Il est conservé dans une jolie reliure estampée de l'époque, habilement restaurée : dos et coins refaits, gardes renouvelées. Taches sans gravité sur les plats, marge inférieure de 4 ff. raccourcie et petit manque en pied du f. xcii sans atteinte à l'imprimé. ¶ Moreau, 1524-638 – Bechtel, C-445 – Brunet, II, 189 – Tchemerzine, II, 454 b.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.