Livres Anciens & du XIXe Siècle

mercredi 14 mai 2014 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
41
Estimation
5,000 - 6,000 euros
Specialité
Autres thèmes
DAN (Pierre). Le Trésor des merveilles de la maison royale de Fontainebleau. Par...
DAN (Pierre). Le Trésor des merveilles de la maison royale de Fontainebleau. Paris, Sébastien Cramoisy, 1642. In-folio, veau granité, double filet doré, armoiries au centre, dos orné, pièce de titre rouge, tranches mouchetées (Reliure de l'époque). Édition originale de la première étude descriptive du château de Fontainebleau, de ses jardins et dépendances, depuis son édification jusqu’aux modifications apportées sous le règne de Louis XIII. ¶ Pierre Dan, supérieur du couvent royal de Fontainebleau, se présente dans ce livre à la fois comme historien de la célèbre résidence royale, mais aussi comme son chroniqueur. En tant qu’historien, il décrit les bâtiments, rappelant entre autres que la construction des ailes de la cour du Cheval blanc est due à Serlio, il s’attarde sur les différentes pièces, avec une importante place consacrée à la galerie d’Ulysse, et n’oublie pas les jardins avec leurs célèbres fontaines, dessinées par les Francine, les dépendances et les alentours, dont les forêts. Puis, le chroniqueur consigne un grand nombre d’événements qui ont émaillé la vie du château : une cérémonie organisée à l’occasion d’une promotion de l’ordre du Saint-Esprit, la visite d’une ambassade turque, une chasse avec Henri IV, etc. ¶ La partie iconographique de l'ouvrage fut confiée par l'auteur à Abraham Bosse et Michel Lasne, qui gravèrent 9 planches d’après les dessins des frères Thomas et Alexandre Francine, responsable des fontaines et jeux d’eaux des jardins. Parmi celles-ci 8 représentent des fontaines, dont celle de la Volière, bâtie sous Henri IV, et celle du Tibre, tandis que la neuvième est un plan du château et des jardins montrant une vue à vol d’oiseau prise côté ouest. ¶ Reliure aux armes d'Henri de Guénégaud, marquis de Plancy et de Guercheville, comte de Montbrisson. Trésorier de l'Épargne à la suite de son père en 1638, puis secrétaire d'État à la maison du roi en 1643, et enfin garde des sceaux et commandeur des ordres du roi en 1656, Henri de Guénégaud (1609-1676) tomba en disgrâce en 1669 et dut se défaire de son ministère en faveur de Colbert. François Mansart construisit pour lui l'hôtel qui porte son nom, siège aujourd'hui de la Maison de la Chasse et de la Nature. ¶ Reliure restaurée, pièce de titre et gardes renouvelées, quelques rousseurs sans gravité. ¶ Kunstbibliothek Berlin, n°2460.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.