LIVRES ANCIENS DU XVe AU XIXe SIÈCLE

vendredi 24 février 2017 à 14h00
SALLE ROSSINI 7 RUE ROSSINI 75009 PARIS
Images du lot disponibles
8
Résultat
5,490 euros
Specialité
Autres thèmes
BOCCACE. Le Philocope. Contenant l'histoire de Fleury & Blanchefleur, divisé...

BOCCACE. Le Philocope. Contenant l'histoire de Fleury & Blanchefleur, divisé en sept livres, et nouvellement imprimé. Traduict d'italien en françois, par Adrien Sevin. Paris, Charles l'Angelier, 1555. In-8, veau fauve, décor d'entrelacs à la cire blanche et noire sertis de filets dorés et accompagnés de fleurons azurés se dégageant sur fond de pointillés dorés, cartouche central en réserve contenant un motif doré, dos lisse entièrement orné d'entrelacs de feuillage doré, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Seconde édition de la traduction française, par Adrien Sevin, d'un des romans de Boccace les plus prisés pendant la Renaissance.


Le Filocolo est une longue épopée amoureuse en prose italienne, composée entre 1336 et 1338 par Boccace. Le sujet provient d'une ancienne légende française, dont la première version littéraire est l'œuvre d'un poète anonyme du XIIe siècle.


« Le succès de cette œuvre de jeunesse de Boccace s'explique peut-être avant tout par son thème. La célèbre légende de Floir et Blancheflor [...] présentait une structure romanesque bien propre à susciter l'engouement populaire : deux enfants s'aiment depuis leur plus tendre enfance, tout les sépare. Elle est chrétienne et de naissance servile, il est fils de roi et sarrazin. Le caractère fatal et invincible de l'amour pourra donc s'affirmer à travers les innombrables obstacles que cette situation va engendrer. » (L. Hordoir, in Guillerm et al., Le Miroir des femmes 2, Lille, 1984, p. 73).


La traduction d'Adrien Sevin avait d'abord été publiée en 1542 par Denis Janot et d'autres libraires associés.

Elle fut réimprimée dans deux éditions concurrentes parues au cours de l'année 1555, dont la présente édition, qui a elle aussi été partagée entre plusieurs libraires parisiens.

Belle reliure à entrelacs de cire peinte ornée d'un fer aux trois croissants de lune entrelacés.

Cet emblème évoque un des attributs de Diane de Poitiers (1499-1566) ou encore le symbole du « port de la Lune » qui renvoie à la ville de Bordeaux.

Le nom De Villaines figure dans deux ex-libris manuscrits différents – l'un en capitales romaines, l'autre en cursives bâtardes – inscrits sur le titre et le second contreplat du volume. Il pourrait s'agir, sans certitude, d'une marque de provenance du célèbre bibliophile Jean II Brinon († 1555), seigneur de Villaines.

De la bibliothèque du comte Roussy de Sales, avec ex-libris.

Sans le feuillet blanc final (GG8).

Reliure restaurée, charnières, coiffes et coins refaits, première garde mobile renouvelée, repeintes sur les entrelacs.

Petites mouillures marginales éparses, réparation ancienne au verso du titre.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.