LIVRES ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE

Live Auction
starts: June 17, 2019 @ 02:00 PM
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Available lot photos
6
Result
3,125 euros
Speciality
Other specialist areas
CAIETANUS (Thomas de Vio, dit). Evangelia cum commen. Caietani. Venise, Lucanton...

CAIETANUS (Thomas de Vio, dit). Evangelia cum commen. Caietani. Venise, Lucantonio Junta, novembre 1530. In-folio (327 x 215 mm) de (12) - 236 ff., demi-reliure maroquin brun clair sur ais de bois, décor argenté, une patte de cuir et une agrafe conservées ainsi que quatre contre-agrafes, traces de trois autres pattes de cuir (Reliure vénitienne de l'époque).

PREMIÈRE ÉDITION, imprimée à Venise par Luc Antoine Giunta.

Cajetan fut l'un des plus importants théologiens de son temps. Envoyé à la Diète d'Augsbourg en 1518 par le Pape Léon X (Jean de Médicis) comme cardinal-légat, il tenta en vain d'amener Luther à se rétracter. De retour à Rome, il devint l'un des piliers de la lutte contre les "hérésies" de Luther, participant à l'élaboration de la bulle qui condamnait ses écrits et publiant ses fameux commentaires de la Somme Théologique de Thomas d'Aquin pour contrer ses thèses. Proche du Cardinal Jules de Médicis, il conserva son influence lorsque celui-ci accéda au pontificat sous le nom de Clément VII et fut l'un des membres de la commission chargée de lutter contre les progrès de la Réforme luthérienne dans le Saint-Empire.

Sa traduction rigoureuse et ses commentaires de la Bible s'inscrivent dans la recherche humaniste d'une signification littérale du texte et firent la réputation de cette édition.

EXEMPLAIRE DE RAPHAËL DE MÉDICIS (1477-1555), AMBASSADEUR AUPRÈS DE CHARLES QUINT LORS DE LA DIÈTE DE WORMS, QUI USA DE TOUTE SON INFLUENCE POUR FAIRE CONDAMNER LES DOCTRINES DE LUTHER ET LE FAIRE METTRE AU BAN DE L'EMPIRE, avec son ex-libris ms. sur le titre Raphaelis Julii Medices Praepositi Florentini.

Il fut ensuite Gonfalonier et Sénateur de Florence.

ÉLÉGANTE RELIURE VÉNITIENNE DE L'ÉPOQUE.

Notes marginales, certaines très abondantes, d'une belle écriture de l'époque.

Marque de possession antérieure (ou envoi) biffée dans la marge supérieure du titre.

Des bibliothèques de Pandolfo Ricasoni Baroni (1581-1657) et des Carmélites déchaussées de Florence (cachets du XVIIe s.)

Charnières, haut et bas du dos habilement restaurés ; manque de bois aux angles du plat supérieur ; petit manque angulaire au plat inférieur. Galeries de vers marginales (une seule dans le texte) et quelques mouillures au début et à la fin mais bel exemplaire néanmoins.

USTC 825827 – EDIT 16 16940.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.