LIVRES ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE

vendredi 15 février 2019 à 14h00
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
21
Résultat
13,750 euros
Specialité
Autres thèmes
L'ALOUËTE (François de). Traité des nobles et des vertus dont ils sont formés ; ...

L'ALOUËTE (François de). Traité des nobles et des vertus dont ils sont formés ; leur charge, vocation, rang & degré ; des marques, genealogies & diverses especes d'iceus : de l'origine des fiefs & des armoiries. Avec une histoire & description genealogique de la tres-illustre & tres-ancienne maison de Couci, & de ses alliances. Paris, Robert Le Manier, 1577. In-4, vélin souple à recouvrements, double filet doré en encadrement, larges écoinçons dorés comprenant un masque grotesque dans un cartouche à enroulement d'où partent des rameaux de feuillage, couronne de laurier ovale au centre, dos lisse orné de fleurons azurés, traces d'attaches, tranches dorées (Reliure de l'époque).

Édition originale de ce « livre fort rare », dit Saffroy, dédié à Jean de Coucy (1567-1588), baron de Stonne, fils aîné de Jacques II de Coucy-Vervins (1536-1600). Alors « jeune enfant de grande espérance, âgé de neuf ans », il mourut à vingt-et-un ans et fut le dernier de sa lignée.

L’édition a été partagée entre les libraires parisiens Robert Le Mangnier et Guillaume de La Nouë et n’a, semble-t-il, jamais été réimprimée.

L'ouvrage est divisé en quatre livres : dans le premier, l'auteur élabore une théorie de la noblesse qu'il fonde sur les six « marques » particulières que sont la vertu, son caractère héréditaire, le glaive, les armoiries, les fiefs et la chasse (à laquelle tout le chapitre XI est consacré) ; les trois derniers livres établissent l'histoire et la généalogie de la maison de Coucy et de Vervins et ses alliances depuis Louis le Débonnaire. Un grand tableau généalogique est replié en fin de volume.

Gentilhomme protestant, François de L'Alouette (1520-1602), seigneur de Vrignicourt, fut bailli du comté de Vertus, où il était né, conseiller du roi et maître des requêtes et, après 1577, président de la cour souveraine de Sedan. Il avait participé à la révision de la Coutume de Sedan ordonnée par le prince Henri-Robert de La Marck en 1568. Le Traité des nobles est son premier livre publié.

Exemplaire unique, enrichi à l'époque de huit feuillets manuscrits et enluminés sur peau de vélin, probablement réalisés par l'auteur ou à sa demande, expliquant Comme la maison de Vervin est sortie et yssue de l'ancienne et noble maison de Coucy. Quatre des feuillets sont ornés de grands cartouches Renaissance peints et rehaussés d'or, contenant le titre et des armoiries, celles notamment des branches de Coucy-Dreux et de Coucy-Rethel.

Superbe exemplaire en vélin doré de l'époque.

De la bibliothèque du baron Jérôme Pichon (1897, n°1445), avec ex-libris. « Cet exemplaire du Lalouette augmenté et orné probablement par l'auteur pour le sire de Vervins », explique-t-il dans une longue note autographe de 1895 inscrite sur le premier feuillet blanc, avait été acquis à Laon en 1871 par son fils, Étienne Pichon, qui était alors sous-préfet de Vervins et mourut prématurément en 1876. Son père le racheta quelques années plus tard à la vente de ses livres.

D'après cette note, le volume proviendrait de Claude-Robert Jardel (1722-1788), antiquaire et collectionneur de Braine, dans le Soissonnais ; il ne figure pas dans sa vente posthume, initiée le 24 frimaire an VIII.

Deux courtes déchirures sans manque au tableau dépliant.

Boulliot, I, 15-29 – Saffroy, I, n°6780 – Hauser, IV, n°2650 – Haag, VI, 228 – Dominique Barthélemy, Les Deux âges de la seigneurie banale : pouvoir et société dans la terre des sires de Coucy, Paris, 1984, p. 275 sq.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.