LIVRES ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE

mercredi 7 décembre 2016 à 14h00
Hôtel Ambassador - 16 boulevard Haussmann, 75009 Paris
Images du lot disponibles
16
Résultat
4,270 euros
Specialité
Autres thèmes
BIRINGUCCIO (Vannuccio). Pirotechnia. Venise, [Curzio Troiano Navò pour] Comin d...

BIRINGUCCIO (Vannuccio). Pirotechnia. Venise, [Curzio Troiano Navò pour] Comin da Trino di Monferrato, 1558 [1559 au colophon]. – POPPIUS (Hamer). Basilica antimonii, in qua antimonii natura exponitur et nobilissimæ remediorum formulæ, quæ pyrotechnica arte ex eo elaborantur, quam accurate traduntur. Francfort, Anton Humm, 1618. – HÉRON D’ALEXANDRIE. Gli artificiosi et curiosi moti spirituali di Herrone. Tradotti da M. Gio. Battista Aleotti d'Argenta. Aggiontovi dal medesimo Quattro Theoremi non men belli & curiosi de' gli altri. Et il modo con che si fà artificiosamente salir un canale d'acqua viva, ò morta, in cima d'ogn'alta torre. Ferrare, Vittorio Baldini, 1589.

3 ouvrages en un volume in-4, vélin rigide ivoire, dos lisse titré à l'encre, tranches jaspées (Reliure du XVIIIe siècle).

Réunion de trois importants ouvrages relatifs à la pyrotechnie, à l'alchimie et à la construction de machines.

I. Troisième édition du célèbre traité pyrotechnique de Biringuccio.

L'illustration, gravée sur bois, se compose de 84 figures dans le texte, représentant pour la plupart des fourneaux philosophiques, cornues et autres objets employés par les chimistes, orfèvres, fondeurs de cloches et forgerons de l’époque.

Le volume est de plus orné d’un bel encadrement gravé sur bois au titre, de la marque de l'imprimeur au dernier feuillet et de jolies lettrines historiées au fil du texte. L'auteur se moque notamment des prétendues vertus de l’Or potable et de la Pierre philosophale et condamne les théories des alchimistes.

II. Édition originale rarissime du traité de Poppius sur l’antimoine, présenté par Duveen comme « un rare tract dans lequel se trouve décrite l'augmentation de poids d'une masse d'antimoine calcinée par un miroir en flammes.

De l'auteur, il semble qu'on ne sache rien ». Bien connu des alchimistes de l'époque, l'antimoine avait été utilisé comme médicament dès l'Antiquité et entrait dans la composition de certains cosmétiques.

III. Édition originale de la première traduction italienne du plus célèbre des traités de Héron d’Alexandrie, publiée par Giovanni Battista Aleotti (1546-1636).

L'ouvrage est illustré de 85 figures gravées sur bois dans le texte et agrémenté d’un beau titre orné à cariatides, de la marque de l'imprimeur au dernier feuillet et de quelques lettrines et ornements gravés.

Ce traité, qui appartient moins à la science sérieuse qu’à la physique amusante, renferme la description d’une série d’appareils destinés à manifester certains effets curieux de l’air et de l’eau.

L’auteur y décrit notamment ses deux plus célèbres inventions : l’Éolipyle, précurseur de la machine à vapeur, et la Fontaine de Héron, ingénieux appareil pneumatique qui faisait jaillir l'eau via un ingénieux système de vases communicants.

Bel exemplaire relié en vélin ancien, comportant sur une garde l'ex-libris manuscrit : Ad usum S. Bonaventuræ à Venetiis, et plusieurs autres ex-libris anciens sur le titre, dont : Sum Georgi Lucati Cretensis.

Étiquette de la Librairie militaire de Ch. Tanera. Petit accident restauré au bas du titre du premier ouvrage ; mouillures et feuillets roussis dans le second ; rares petites rousseurs dans le troisième.

I. Ferguson : Books of Secrets, I, 12-13 – Duveen, 80 – Cat. Honeyman, n°336.

– II. Ferguson, II, 213 – Kopp : Chemie, III, 120 – Duveen, 481 – Lenglet Du Fresnoy, Histoire de la philosophie hermétique, 612.

– III. A. Chapuis & É. Gélis, Le Monde des automates, 37 – Haym, 86.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.