Livres anciens du XVe au XIXe siècle

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : February 18, 2022 @ 02:00 PM
Available lot photos
17
Result
1,250 euros
Speciality
Other specialist areas
Theme
16-17
CELSUS et SERENUS.
In hoc volumine hæc continentur. Aurelii Cornelii Celsi Medicinæ libri VIII, quam emendatissimi græcis etiam omnibus dictionibus restitutis. Quinti Sereni liber de medicina et ipse castigatiss.
Venise, héritiers d'Alde et Andrea d'Asola, 1528. In-4, veau brun, double encadrement de roulettes cernées de filets à froid, fleurs de lis aux angles internes et externes, armoiries couronnées au centre, dos orné à froid, tranches dorées, boîte en demi-veau brun orné de fers aldins à froid (Reliure de l'époque). Première édition aldine, donnée par Giovanni Baptista Cipelli (1473-1553), dit Egnazio, d’après un manuscrit ancien.
Belle impression en italiques, ornée de la marque aldine sur le premier et le dernier feuillet.
L’imprimerie des Alde était alors dirigée par Andrea d’Asola, qui mourut le 21 octobre de la même année. Un an plus tard, elle ferma ses portes et il fallut attendre Paul Manuce (1512-1574) pour que l’activité redémarre en mars 1533.
Aulus Cornelius Celsus, dit Celse, est un médecin latin ayant vécu sous le règne d’Auguste et surnommé le Cicéron de la médecine. Son
De medicina est le seul de ses traités de médecine qui nous soit parvenu ; il y récapitule toutes les connaissances médicinales accumulées depuis Hippocrate. Il s’agit du premier livre de médecine qui ait été imprimé en caractères mobiles, en 1478.
Quant à Quintus Serenus, il vécut à la fin du II
e siècle, sous le règne de Septime Sévère. Poète et érudit, il composa un remarquable poème en hexamètres qui recueille de nombreux remèdes populaires aussi bien issus des auteurs anciens que des pratiques de magie curative.
Désirable exemplaire relié en veau estampé à froid de l'époque.
Les fleurs de lis et les armes de France poussées à froid au centre des plats ont été rapportées postérieurement. Reliure restaurée, dos réappliqué, travail de ver touchant le texte sur une cinquantaine de pages.
Renouard, 105:1 – Wellcome, I, 1397 – Norman, n°428 – HoH, n°21.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.