Livres anciens et du XIXe siècle - Vin - Voyages

vendredi 8 avril 2016 à 14h00
Salle Rossini 7 rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
50
Résultat
854 euros
Specialité
Autres thèmes
MACROBE. In somnium Scipionis ex Ciceronis VI libro de Rep. eruditissima explana...
MACROBE. In somnium Scipionis ex Ciceronis VI libro de Rep. eruditissima explanatio. – Eiusdem Saturnaliorum libri VII. – CENSORINUS. De die natali, additis ex vetusto exemplari nonnullis, quæ desiderabantur. Venise, Alde et Andrea d'Asola, avril 1528. In-8, demi-basane marbrée avec coins, dos lisse orné de roulettes dorées, pièce de titre rouge, tranches lisses avec le titre manuscrit en tête et en queue (Reliure vers 1800). Seule édition de Macrobe publiée par les Alde, quelques mois avant la mort d'Andrea d'Asola, le beau-père et successeur d'Alde Manuce.
Soigneusement imprimé en caractères italiques et grecs, l'ouvrage est orné sur le titre de la célèbre marque des Alde à l'ancre et au dauphin et illustré dans le texte de neuf figures gravées sur bois, dont un schéma zodiacal, un autre terrestre, une curieuse mappemonde circulaire, inscrite dans un carré avec la représentation des vents (pour le Groënland on trouve le mot Thila), quelques graphes et diagrammes.
Dans le Commentaire au Songe de Scipion, Macrobe, né vers 370 à Sicca en Numidie, traite de l'âme et de la constitution de l'univers en donnant une interprétation néoplatonicienne d'un célèbre passage de la République de Cicéron. Les Saturnales est un dialogue philosophique sur l'histoire, la mythologie, la littérature et les sciences.
L'édition renfeme de plus le seul traité qui soit parvenu de Censorinus, grammairien latin du IIIe siècle : De die natali, qui renferme des indications précieuses aussi bien sur les usages des Romains, traitant de la naissance et de la vie de l'homme, des jours, des mois, des années, des rites religieux, etc., que sur l'état de la science à cette époque, avec des considérations sur la chronologie, l'astronomie, l'histoire naturelle et la musique. C'est ici la première impression aldine de l'œuvre de Censorinus ; Alde le Jeune donnera une nouvelle édition, annotée par ses soins, en 1581.
Table des chapitres du dernier ouvrage anciennement copiée à la plume sur le dernier feuillet blanc, quelques marginalia à la plume et soulignés dans le texte, rehauts de rouge sur la figure de la mappemonde.
Manque le dernier feuillet orné de l'ancre aldine. Reliure restaurée, charnières refaites et gardes renouvelées, insignifiantes réfections à quelques feuillets, pâle mouillure au début du volume.
Renouard, p. 105, n°2 – Brunet, III, 1286 – Sander, n°4080.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.