LIVRES ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE

mardi 21 juillet 2020 à 14h00
Librairie Giraud-Badin – 22 rue Guynemer 75006 Paris
Images du lot disponibles
31
Résultat
21,250 euros
Specialité
Autres thèmes
AUBIGNÉ (Théodore Agrippa d'). Les Tragiques. Donnez au public par le larcin de ...

AUBIGNÉ (Théodore Agrippa d'). Les Tragiques. Donnez au public par le larcin de Promethee. Au dezert [Maillé, Jean Moussat], par LBDD [Le Bouc du désert], 1616. In-4, maroquin rouge foncé, plats ornés de losanges dorés avec rayures inversées, médaillon central en réserve, doublure de maroquin carmin, tranches dorées, étui bordé (Émile et André Maylander).

Édition originale extrêmement rare de l’œuvre maîtresse du poète huguenot Agrippa d’Aubigné.

Ce long poème, composé pendant près de quarante ans, déplore les guerres de religion au cours de sept livres en vers : les Misères décrit la souffrance du peuple, Princes accuse les turpitudes du roi et des grands, La Chambre dorée affirme l'indignité des juges, Les Feux célèbrent les protestants martyrs de la Réforme et Les Fers évoquent leurs combats et les massacres des guerres civiles ; enfin, Vengeances et Jugement annoncent le châtiment des coupables et la récompense des justes.

« Poème écrit par humeur, qui se rattache à la fois à la tragédie, à l'épopée et à la satire, il comprend sept livres qui font découvrir au lecteur la rancœur du poète contre les responsables des troubles d'un monde renversé, ainsi que sa confiance dans les desseins de Dieu qui rendra justice aux protestants persécutés » (Jacques Bailbé).

Cette première édition fut imprimée par Jean Moussat, sans doute au fort du Dognon, propriété acquise par d’Aubigné à Maillé (à l’ouest de Niort), sur les propres presses de l’auteur, qui avait décidé de s’éloigner de la cour, reprenant ainsi le surnom donné par ses ennemis : Le Bouc du Désert.

Moussat, gendre sans doute de l'imprimeur Thomas Portau, avait commencé son activité en janvier 1614 à Niort près de La Rochelle. Vers le début de l'automne 1615, répondant à l'invitation d'Aubigné, il vendit sa librairie et son atelier pour diriger les presses de Maillé.

Les presses de Moussat restèrent six ans à Maillé. Les Tragiques furent sans doute son premier ouvrage. Par la suite, il imprima deux autres œuvres d'Aubigné : l'Histoire universelle et les Aventures du baron de Fœneste.

Habillé d’une très belle reliure imitant les décors du xviie siècle, cet exceptionnel exemplaire comprend in fine le rare feuillet d’errata.

Ce feuillet manque souvent ; dans l’exemplaire conservé à la BnF (numérisé), cet errata est imprimé au verso du dernier feuillet imprimé (Imprimeur au lecteur), pourtant vierge dans notre exemplaire comme c’est le cas sur les autres exemplaires consultés (numérisés sur le site de la Bibliothèque universitaire de Tours ou des Bibliothèques valaisannes).

Ex-libris manuscrit d’un collège jésuite sur le titre.

Manque un feuillet blanc (e4). Une infime restauration sur le titre et au f. Qq1.

Tchemerzine, I, 160 – En français dans le texte, n°85 – H. Clouzot, « Notes pour servir à l'histoire de l'imprimerie à Niort et dans les Deux-Sèvres », éd. revue par E. Surget, Niort, 1994, p. 76, n. 10.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.