Livres Anciens et Modernes

mercredi 21 mars 2012 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
22
Estimation
500 - 600 euros
Specialité
Autres thèmes
[CLAUDE (Jean)].La Défense de la Réformation contre le livre intitulé Préjugez l...
[CLAUDE (Jean)].
La Défense de la Réformation contre le livre intitulé Préjugez légitimes contre les Calvinistes. Quévilly, Jean Lucas, 1673.
In-4, veau brun, dos orné, tranches mouchetées (Reliure de l'époque).
Barbier, I, 857
Frère, I, 170
Sauvy, n° 172
cat. Stroehlin, n° 762. Rare édition originale de cet ouvrage imprimé sur les presses protestantes de Quévilly. C'est au début du dix-septième siècle que le libraire rouennais Jacques Cailloué, ayant embrassé la Réforme, établit une imprimerie protestante au bourg de Quévilly, où les réformés avaient un temple et un collège. En 1663, celle-ci passa au libraire Jean Lucas, qui continua de publier des ouvrages de piété et de controverse à l'usage des protestants. Un des plus beaux livres qui aient été écrits en faveur de la cause protestante et qui prouve la légitimité de la séparation des protestants par la corruption dans laquelle était l'Église de Rome (cat. Stroehlin).
C'est en effet pour répondre aux Préjugez légitimes contre les Calvinistes de Pierre Nicole, que Jean Claude (1619-1687), l'un des plus célèbres pasteurs de l'Église réformée, s'était proposé de démontrer la nécessité de la Réforme et la légitimité de la séparation avec Rome.
Interdits, l'ouvrage et ses rééditions de La Haye et d'Amsterdam seront condamnés, poursuivis, saisis et mis au pilon de 1678 à 1700.
EXEMPLAIRE COMPORTANT UN ENVOI DE L'AUTEUR sur le titre : Pour Monsieur De Bizons par son tres-humble serviteur Claude. (On pourrait aussi lire Bézons, comme le nom des intendants de Languedoc Claude et Jacques Bazin de Bézons).
Exemplaire du Grand Séminaire de Carcassone, avec ex-libris et cette plaisante mention manuscrite : Ce livre porte sur le titre un autographe du fameux ministre Claude, auteur de l'ouvrage. C'est uniquement pour cette raison qu'au lieu d'être placé avec les ouvrages à l'Index il se trouve avec la collection des choses précieuses de la Bibliothèque du Grand Séminaire de Carcassonne. 1er janvier 1861.
[Paraphe illisible].
Trois mors fendus, coiffes arasées avec tranchefiles apparentes, coins émoussés.
Quelques cahiers légèrement brunis, des rousseurs.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.