Livres Anciens et Modernes

mercredi 18 juin 2008 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
14
Résultat
9,600 euros
Specialité
Autres thèmes
[BIBLE (La) Nouvellement translatée, avec la suite de l'histoire depuis le tems ...
[BIBLE (La) Nouvellement translatée, avec la suite de l'histoire depuis le tems d'Esdras jusqu'aux Maccabées : e depuis les Maccabées jusqu'a Christ. Item avec des Annotacions sur les passages difficiles. Par Sébastian Châteillon.
À Bâle, pour Jehan Hervage, l'an M.D.LV (1555)]. 2 parties en un volume in-folio, basane marbrée, double filet, dos orné de roulettes à froid, tranches rouges (Reliure de la fin du XVIIe siècle).

Chambers, 202.
ÉDITION ORIGINALE LA PLUS RARE DE TOUTES LES BIBLES EN FRANÇAIS, donnée par le théologien, exégète et philosophe français Sébastien Châteillon, appelé Castalion (1515-1563), d'après la version latine qu'il avait fait paraître en 1551. Dédiée au roi de France Henri II, dans l'épître dédicatoire Châteillon écrit :…(j)ai tra(n)slaté la Bible en François, le mieux, e en langage le plus propre e ente(n)dible qu'il m'a été possible. LA RARETÉ DE CETTE BIBLE EST EXTRÊME, les frères Haag, historiens et biographes du Protestantisme français ne purent jamais se procurer un exemplaire de cette Bible « qui paraît appartenir aux plus rares curiosités bibliographiques » (1852). Proche de Calvin qui rompra avec lui à cause de son indépendance d'esprit et ses principes de tolérance, Châteillon s'attira la haine du célèbre réformateur ainsi que celle des calvinistes rigides. Rome ne demeura pas en reste et le mit à l'Index. Critiqué, anathématisé avec virulence et poursuivi avec acharnement par les théologiens de Genève, qui l'appelaient « un instrument choisi de Satan », Châteillon du quitter la ville, abandonner toute idée de ministère et subsister misérablement avec sa famille, labourant la terre et repêchant le bois charrié par le Rhin. C'est grâce à l'amitié du libraire Oporin qu'il put publier quelques ouvrages qui lui permirent de se faire connaître et devenir professeur de grec. Sa version française de la Bible qu'Henri Estienne qualifiait d'être rédigée dans « le langage des gueux », fut critiquée avec fanatisme et exagération par ses détracteurs ; seul le grand Pierre Bayle jugea objectivement et sereinement l'oeuvre remarquable de Châteillon : Ce que Théodore de Bèze, Henri Estienne et Garasse disent du français de Castalion m'avoit fait juger d'abord que cet écrivain avoit traité l'Ecriture comme Scarron a traité Virgile ; mais je crus ensuite qu'il ne falloit point les en croire sur leur parole, et que peut-être la passion les avoit portés à amplifier. Dans cette incertitude, je pris la Bible française de Castalion, je l'ouvris en plusieurs endroits, je cherchai curieusement ces phrases burlesques, qu'on lui a tant reprochées, je n'en pus trouver aucune, hormis celle de faire la figue [Jacq. II, 13]. Je ne trouvai point ce cul de la charrue, ces petits morveux que le père Garasse cite, et je ne puis assez m'étonner de l'impudence de ce calomniateur. Intéressante illustration gravée sur bois non signée comprenant plusieurs lettrines ornées, 13 vignettes et 13 grandes figures dont 3 à pleine page, notamment la curieuse figure de la Vision d'Ezechiel.
EXEMPLAIRE dont la colonne MXXXV du livre d'Esther (II, 2), 12e ligne, porte le mot « par », du verset « …certains hommes par toutes… » biffé à la plume, et au texte primitif on substitua au composteur entre-lignes par celui d'« assembler ».
EXEMPLAIRE auquel manque le feuillet de titre de la première partie, le feuillet blanc placé à la fin de l'Apocalypse (f.y6), et le dernier feuillet des Annotacions sur le bible contenant la fin de la Déclaration de certains mots et le colophon (f. d[delta] d6, verso blanc). Salissures et taches claires au premier cahier contenant l'épître au roi et deux pièces liminaires, dont l'Avertissement touchant cette translacion (sic), avec déchirure marginale et petit manque au dernier feuillet.
Quelques restaurations anciennes sur les bords à ce même feuillet et à celui de l'épître dédicatoire. Mouillures claires sur l'angle inférieur tout au long de l'ouvrage. Tache brune sur une vingtaine de feuillets du Nouveau Testament. Reliure usagée, coiffes arrachées, manque de peau.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.