Livres Anciens et Modernes

vente live: lundi 22 décembre 2008 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
37
Estimation
12,000 - 15,000 euros
Specialité
Autres thèmes
DUBOIS-MAISONNEUVE. Introduction à l'étude des vases antiques d'argile peints vu...
DUBOIS-MAISONNEUVE. Introduction à l'étude des vases antiques d'argile peints vulgairement appelés étrusques, accompagnée d'une collection des plus belles formes ornées de leurs peintures, suivie de planches la plupart inédites pour servir de supplément aux différents recueils de ces monuments.
Paris, de l'Imprimerie de P. Didot l'aîné, 1817- [1833]. In-folio, en feuilles, couverture de livraison imprimée.

Vinet, 1540.
SOMPTUEUX OUVRAGE ET L'UN DES PLUS BEAUX PUBLIÉS EN FRANCE SUR LES ANCIENS VASES PEINTS DELA GRANDE GRÈCE, appelés étrusques, et véritable monument de l'illustration et de la typographie sorti des presses de Pierre Didot « celui qui a le plus profondément marqué l'art du livre français [et] assuré la diffusion du style néo-classique dans toute l'Europe ». A. Jammes. Ce chef-d'oeuvre de l'illustration comprend 101 sujets gravés à l'eau-forte sur 97 planches, dont 23 lithographies réalisées par les ateliers de Charles Motte, d'après les dessins de Dubois, dessinateur attaché au Musée royal, d'après Brocchi, conservateur du cabinet des modèles à l'Ecole royale Polytechnique et par l'auteur lui-même.
Imprimé sur papier vélin, l'ouvrage fut publié en 17 livraisons avec texte, s'étendant depuis 1816 jusqu'en 1834. « Très bel ouvrage, presque introuvable », écrivait Vinet en 1874. L'ensemble des 23 planches lithographiées par Charles Motte, l'un des tout premiers suiveurs de Lasteyrie et Engelmann, les introducteurs en France du procédé de Senefelder, portent les numéros suivants : 24, 30, 34, 48, 51, 56 à 58, 62, 64, 66, 70, 75 à 78, 80 et 82 à 87. Les sujets numérotés 90 à 92 et 95 à 97 sont sur deux planches. Quoique cet ouvrage soit un travail indépendant en lui-même, Dubois-Maisonneuve le considérait « comme complétant ou faisant suite » à son magnifique recueil de Peintures de vases antiques qu'il publia avec Millin en 1808-1810. L'introduction à l'étude des vases antiques, outre les « grands sacrifices qu'elle lui a imposés » ne put avoir toute l'ampleur que Dubois-Maisonneuve avait esquissé dans son plan original, à cause de la « dispersion d'une partie de (ses) souscripteurs».
SUPERBE EXEMPLAIRE RÉUNISSANT AU TIRAGE DES PLANCHES EN NOIR LE RARISSIME ENSEMBLE DE 91 PLANCHES ENTIÈREMENT COLORIÉES AU PINCEAU et au pochoir en noir mat et rouge attique du plus extraordinaire effet. Ce recueil se range dans la lignée des ouvrages publiés d'après la magnifique collection de vases de William Hamilton par d'Hancarville et Tischbein, et dans celle de Millin, auquel collabora le même Dubois-Maisonneuve.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.