Livres Anciens et Modernes

vendredi 8 juin 2012 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
3
Résultat
9,000 euros
Specialité
Autres thèmes
GRATIEN.Decretum. Distinctiones. Distinctio I. [Bologne, vers 1315-1330].Miniatu...
GRATIEN.
Decretum. Distinctiones. Distinctio I. [Bologne, vers 1315-1330].
Miniature enluminée sur vélin d'une largeur deux colonnes, avec au-dessus et en-dessous le texte copié en littera bononiensis (environ 11 x 21 cm), encadrée.

A. Melnikas, The Corpus of the Miniatures in Manuscipts of Decretum Gratiani (Rome, 1975), II, 378, fig. 38 — A. Conti, La Miniature bolognese (Bologne, 1981) — M. Bollati, Dizionario biografico dei miniatori italiani (Milan, 2004). BEL EXEMPLE DE MINIATURE DE FACTURE TYPIQUEMENT BOLOGNAISE, PAR UN ARTISTE À RAPPROCHER DES ENLUMINEURS DU DÉCRET DE GRATIEN CONSERVÉ AU VATICAN [BAV, VAT. LAT. 1375]. Miniature frontispice extraite d'un codex démembré du Décret de Gratien, entouré de la glose de Bartholomée de Brescia dans les marges. Incipit : Humanum genus duobus registur. . . (éd. A. Friedberg, Corpus iuris canonici, I, Leipzig, 1879). Cette miniature illustre le début des Distinctiones du Décret de Gratien, avec la rubrique suivante lisible sous la miniature : Incipit concordia disconcordantium canonum ac primum de iure nature et humane constitutionis.
On a choisi d'illustrer ici les deux dignitates ou potestates, avec à gauche l'autorité ecclésiastique — représentée par des évêques mitrés et des clercs tonsurés — et à droite l'autorité civile — représentée par des têtes couronnées et des personnages en civil. L'artiste qui a peint cette miniature-frontispice gagnerait à être mieux défini mais il nous semble clair qu'il faut le rapprocher des mains qui ont peint un autre Décret de Gratien conservé au Vatican (Vat. BAV, MS. Lat. 1375), communément associé à la personne de Jacopina da Reggio, mais qui contient en fait des miniatures peintes par au moins cinq mains distinctes. Une de ces mains a peint des personnages très proches de la présente miniature, avec mitres, étales et dalmatiques semblables, ainsi que des piédestals caractéristiques.
On notera aussi la proximité des arrière-plans avec rosettes ou motifs quadrilobés répétés et les architectures qui rapellent des constructions giottesques (voir les reproductions de certaines des miniatures du MS. Vat. Lat. 1375 dans Melnikas, avec une figure d'évêque mitré assis proche de celles dans la présente miniature).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.