Livres : Collection Claude L.

Live Auction
starts: April 28, 2007 @ 03:00 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Available lot photos
5
Estimation
4,500 - 5,000 euros
Speciality
Other specialist areas
BESSON (Jacques). Théâtre des instrumens mathématiques & méchaniques. Avec l'int...
BESSON (Jacques). Théâtre des instrumens mathématiques & méchaniques. Avec l'interprétation des figures d'iceluy, par François Beroald.

Lyon, Barthélemy Vincent, 1579. In-folio, bradel vélin ivoire à recouvrement, dos lisse, tranches mouchetées, attaches de cuir (Devauchelle).

Premier ouvrage français sur ce sujet et l'un des livres les plus étonnants de la Renaissance, ouvrage d'art mécanique et d'ingénierie dû au mathématicien dauphinois Jacques Besson. La première édition de ce traité vit le jour à Orléans en 1569, sans texte, avec 60 planches à pleine page gravées à l'eau-forte par Androuet Du Cerceau, sous la direction de J. Besson. Cette édition fut suivie d'une seconde, donnée en 1578 par le lyonnais Barthélemy Vincent, qui fit trois tirages successifs la même année : un avec texte latin, un autre avec texte français de F. Béroalde de Verville repris dans cette édition, et enfin un avec titre bilingue latin-français et texte en français. L'illustration de notre édition comprend un titre dans un magnifique encadrement architectural gravé sur bois, orné de figures allégoriques, et 60 planches à pleine page gravées à l'eau-forte par Androuet Du Cerceau, hormis 4 planches regravées par René Boyvin (nos 17, 35, 39 et 51) signées de son monogramme. Les planches de Boyvin parurent pour la première fois dans les tirages lyonnais de 1578. Toutes les planches sont accompagnées d'explications latines sur quelques lignes placées à l'intérieur du cuivre. “ Voici un Théâtre de labeur immense” écrit Béroalde de Verville, dont les brillantes planches montrent des engins et instruments variés, des compas, des tours, des machines à scier des arbres et des poutres, un chariot royal à litière qui ne peut pas se renverser, des instruments pour installer des pieux dans l'eau, des dragues mécaniques, des moulins à bras pour fouler les draps et broyer le papier, des moulins à bled, des instruments de musique, des appareils à lever des obélisques et colonnes, des treuils, des machines à poulies, des engins pour décharger des bateaux, des appareils de levage, des appareils servant à renflouer des navires engloutis, des pompes et des fontaines musicales, une presse pour cartes géographiques et tapisseries sur toile ou cuir, des vases réfrigérants, pompes à incendies, des appareils mus par des animaux et des hommes…Nombreuses planches animées avec des personnages, qui confèrent à celles-ci de l'ampleur et de la monumentalité. Cette œuvre magistrale, sur laquelle l'influence de Léonard de Vinci semble être attestée, eut un grand ascendant sur des auteurs d'ouvrages du même genre : Jean Errard, Agostino Ramelli, Faustus Verantius, Ambroise Bachot, Salomon de Caus, Georg Andreas Boeckler…Chiffre à l'encre brune du XVIIe siècle sur le titre : C. A. R. (?)Exemplaire lavé. Infimes restaurations dans l'angle supérieur droit du titre, sans toucher le titre. Petit trou marginal au feuillet B4 du texte et insignifiante déchirure sur la marge intérieure de la planche n° 56, sans atteindre le sujet.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.