Livres d'un amateur

mercredi 10 juin 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
26
Résultat
5,000 euros
Specialité
Autres thèmes
[BACILLY (B. de)]. Recueil des plus beaux vers qui ont été mis en chant… Premièr...

[BACILLY (B. de)]. Recueil des plus beaux vers qui ont été mis en chant… Première partie – Suite de la première partie du recueil… À Paris, Chez Charles de Sercy, 1661, 2 parties en un vol. in-12, maroquin bleu, jeu de filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné de pièces d’armes, roulette intérieure dorée, tranches rouges (reliure du début du XVIIIe siècle).


Première édition de ce recueil de poésies rassemblant 314 pièces par l’auteur, Benserade, Corneille, Malherbe, Molière, M. de Rambouillet, Scarron, Mlle de Scudéry… avec le nom de ceux qui les mirent en chant. Bénigne de Bacilly (1621-1690), après avoir étudié le chant, fut au service de Nicolas Fouquet, chez lequel il côtoya l’élite artistique et intellectuelle de son temps. Il a également composé de nombreuses chansons à boire et à danser qui furent publiées chaque année en recueil tout au long des années 1660. Un frontispice allégorique signé « Le Doyen fe[cit] ». Exemplaire relié pour la comtesse de Verrue (1670-1736), à ses armes. La tradition veut que celle-ci, « qui [avait eu] 30 ans en 1700, représente admirablement le XVIIIe siècle où l’on [était] philosophe et libertin, épicurien, élégant, curieux, artiste et intelligent ». Et l’on se plaît à l’imaginer, elle, dont l’épitaphe, composée par ses soins, était « Ci-gît, dans une paix profonde, cette dame de volupté qui, pour plus grande sûreté, fit son paradis dans ce monde », chantant en la compagnie de ses amis, beaux esprits, artistes, écrivains et philosophes, quelques-unes des chansons réunies dans ce recueil. Exemplaire très bien conservé. Dimensions : 142 x 84 mm.
Provenances : Jeanne-Baptiste d’Albert de Luynes, comtesse de Verrue (Cat., 1737, n° 206), avec cote de rangement manuscrite ; marquis de Colin (Cat., 1845, n° 362 « Exempl. aux armes de la comtesse de Verrue »), avec la mention manuscrite « Colin 1845 » sur l’un des premiers feuillets de garde ; Florin de Duikingberg, avec son ex-libris. Barbier, IV, col. 106 ; Lachèvre (Fr.), Recueils collectifs de poésies, publiés de 1597 à 1700, II, pp. 84-89 et 129-130 ; Quentin Bauchart, I, pp. 409-426 ; […], Le Livre au féminin, Bibliothèque royale de Belgique, 1996, n° 156 ; Barber, The James A. de Rothschild Bequest at Waddesdon Manor. Printed Books and Bookbindings, Rothschild Foundation, 2013, II, nos 672 (Recueil de chansons, 1645-1652) et 714 (Voiture) ; Larguier (L.), Les Trésors de Palmyre, Plon, 1938, pp. 53-63 ; Olivier, pl. 800.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.