Livres d'un amateur

mercredi 10 juin 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
41
Résultat
3,092 euros
Specialité
Autres thèmes
BARRÊME (Fr.). Le Grand Banquier ou Le Livre des monnoyes étrangères réduites en...

BARRÊME (Fr.). Le Grand Banquier ou Le Livre des monnoyes étrangères réduites en monnoyes de France… À Paris, Chez Denys Thierry, 1696, in-8°, maroquin rouge, jeu de filets dorés autour des plats, armes au centre, dos à nerfs orné, roulette intérieure dorée, tranches dorées (reliure de l’époque).


Le premier manuel de l’agent de change, dédié à Colbert par les soins de qui « le commerce est si florissant en France ». Le mathématicien François Barrême (1638-1703) publia en 1660 un livre de comptes faits, c’est-à-dire une liste de calculs tarifaires destinés à faciliter les opérations commerciales, qu’il dédia déjà au grand ministre de Louis XIV et qui connut un immense succès. Cette réussite l’amena à faire éditer d’autres manuels analogues pour le calcul des intérêts, pour les arpentages des géomètres, ou comme c’est le cas ici, pour le calcul du change des monnaies étrangères. La notoriété de son auteur fut telle que son nom passa bientôt, sous la forme de barème, dans le langage courant pour désigner les répertoires de tarifs et de valeurs. Un frontispice gravé sur cuivre et deux bois gravés, l’un systématiquement répété, annonçant chaque pays ou place de change. Précieux exemplaire relié aux armes de Nicolas Desmaretz (1648-1721), marquis de Maillebois, neveu de Colbert. Son oncle le fait entrer au conseil des Finances en 1672, dont il devient intendant en 1678. Après quelques années de disgrâce, il est nommé directeur des Finances, puis contrôleur général en 1708. Il joua un rôle important dans le financement de la guerre de succession d’Espagne, en obtenant, en particulier, la levée de l’impôt du dixième sur tous les revenus du royaume, ce qui provoqua les critiques des deux premiers états du royaume et entraîna son éviction à la mort de Louis XIV. À l’époque de la révolution colbertienne à laquelle Nicolas Desmaretz fut étroitement associé, l’exercice des Finances fut accompagné et considérablement amélioré par l’essor de la comptabilité. Et les différents livres de comptes faits publiés par Barrême et ses imitateurs durent grandement faciliter les travaux comptables. L’ouvrage fut ensuite la propriété des Lamoignon. Discrète mouillure en pied des premiers feuillets. Mors anciennement restaurés. Dimensions : 186 x 111 mm. Provenance : Nicolas Desmaretz, marquis de Maillebois (n’apparaît pas au catalogue de sa vente de 1721) ; signature manuscrite de l’un des membres de la famille Lamoignon, apposée en pied de la première page de la « Table des tarifs de Flandres » (n’apparaît ni au Catalogue de 1770, ni à celui des ventes de 1791-1792). INED, I, n° 303 (pour une édition de 1700) ; […], Le Livre dans la vie quotidienne, BNF, 1975, pp. 64-65 ; Olivier, pl. 1371 (variante).

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.