Livres d'un amateur

mercredi 10 juin 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
44
Résultat
4,375 euros
Specialité
Autres thèmes
[MIRABAL (N.)]. Voyage d’Italie et de Grèce avec une dissertation sur la bizarre...

[MIRABAL (N.)]. Voyage d’Italie et de Grèce avec une dissertation sur la bizarrerie des opinions des hommes. À Paris, Au Palais, Chez Jean Guignard, 1698, in-16, veau moucheté, chaînette torsadée dorée autour des plats, mention [Malmaison] frappée en lettres dorées sur le premier plat, dos lisse orné, avec en pied, le chiffre [PB] entrelacé dans un médaillon, tranches jaunes (reliure ancienne).


ÉDITION ORIGINALE. Elle est dédiée au prince de Conti. N. Mirabal (1670 ?- ?), qui fut officier, donne ici le récit du voyage qu’il fit après avoir été contraint de quitter la France. Parti de Milan, il se rendit à Venise, où il s’attarda longuement. Après s’être engagé dans l’armée vénitienne, il parcourut la Grèce. Puis, revenu en Italie, il visita Naples, Rome et Florence, avant de repasser en France. D’une écriture rapide, la narration offre néanmoins les descriptions des coutumes et des monuments des lieux visités. L’ouvrage se poursuit avec Une dissertation sur la bizarrerie des opinions des hommes qui sera reprise dans la sixième édition d’Amusements sérieux et comiques (Barbier, IV, col. 160). Une carte dépliante, dressée par l’auteur, présentant L’Italie et Malthe [sic] où sont les routes d’un voyage… Exemplaire relié au chiffre de Joséphine Bonaparte [Pagerie Bonaparte] pour la bibliothèque du château de Malmaison. La bibliothèque de Marie-Joseph-Rose Tascher de La Pagerie (1763-1814), dite Joséphine, qui avait épousé Bonaparte en 1796 et fut impératrice des Français jusqu’à son divorce d’avec Napoléon en 1809, se composait essentiellement d’ouvrages consacrés à l’histoire, aux voyages, à la botanique. « On attribue ordinairement [les] reliures en veau granité [qui revêtent la plupart des ouvrages provenant de cette bibliothèque] au relieur Charles-Pierre Bizouard, installé rue des Carmes à Paris. » En 1829, sa bibliothèque fut vendue aux enchères sur place. Exemplaire bien conservé. Le nom de l’auteur a été porté à l’encre, d’une écriture ancienne, sur la page de titre. Dimensions : 145 x 88 mm.
Provenances : Joséphine Bonaparte, née Tascher de La Pagerie (n’apparaît pas au catalogue de la vente de 1829) ; Prochian, avec son ex-libris. Barbier, IV, col. 1065 ; Cioranescu, XVIIe siècle, n° 47666 ; Lamort (A.), Reliures impériales, Monelle Hayot, 2004, pp. 48-52 ; Benoit (J.), Livres précieux du musée de Malmaison, RMN, 1992, passim et pp. 58-61 ; […], Inventaire après décès de l’impératrice Joséphine à Malmaison [1814], publié par S. Grandjean, 1964 (l’ouvrage ne paraît pas être cité dans la liste succincte des livres qui furent prisés par lots) ; Olivier, pl. 2653, fer n° 3.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.