Livres d'un amateur

mercredi 10 juin 2015 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini 75009 Paris
Images du lot disponibles
37
Estimation
400 - 600 euros
Specialité
Autres thèmes
RACINE (J.). Esther. Tragédie tirée de l’Histoire sainte. À Paris, Chez Denys Th...

RACINE (J.). Esther. Tragédie tirée de l’Histoire sainte. À Paris, Chez Denys Thierry, 1689, in-12, veau granité, dos à nerfs orné, tranches mouchetées (reliure de l’époque).


Première édition in-12, partagée entre les éditeurs Barbin et Thierry. L’originale a paru la même année, chez les mêmes, au format in-4°. Composée à la demande de madame de Maintenon (1635-1719) pour ses demoiselles de Saint-Cyr, Esther fut créée le 26 janvier 1689 dans le cadre de la maison royale de Saint-Louis à Saint-Cyr. Pour le récompenser de la qualité de sa pièce, Louis XIV nomma Jean Racine (1639-1699), qui était déjà son historiographe, «  Gentilhomme ordinaire de sa Majesté ». Un frontispice gravé, non signé, réduction inversée du frontispice de l’in-4° interprété par Le Clerc d’après Charles Le Brun. Exemplaire conservé dans sa première reliure. Dimensions : 159 x 89 mm.
Provenances : ex-libris manuscrit à l’encre sur le feuillet de titre, « M. Victoire Devadicourt 1747 », répété sur le frontispice ; ex-libris manuscrit à l’encre sur le premier contre-plat, « Mademoiselle Félicité Devadicourt. 1749 », née vers 1740, demi-sœur de la précédente, Marguerite Victoire, morte en 1807. Pour l’anecdote, le petit-fils de Victoire fut élève à l’école de Saint-Cyr, au début du XIXe siècle, après que celle-ci fut devenue une école militaire. Tchemerzine, V, p. 348 ; Guibert, pp. 96-97 ; Soleinne, II, n°1382.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.