Livres Prestige

vendredi 18 juin 2010 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
39
Résultat
3,840 euros
Specialité
Autres thèmes
*BERNARD DE CLAIRVAUX (Saint). Opera quatenus in hunc diem extare noscuntur, omn...
*BERNARD DE CLAIRVAUX (Saint). Opera quatenus in hunc diem extare noscuntur, omnia accuratissima recognitione & solerti collatione ad fidem exemplarium permulta antiquitatis restituta natiua integritati.
Paris, Charlotte Guillard, Guillaume Desbois, 1547. 2 parties en un vol. in-folio, ais de bois recouverts de veau fauve estampé à froid, encadrement de multiples filets gras et maigres avec double roulette aux Evangélistes portant un écusson monogrammé I.S., rectangle central entièrement recouvert de la même roulette, pièces de laiton renforçant les angles et l'extrémité des coupes, restes de fermoirs, restes d'étiquette au dos, titre à l'encre sur le haut de la gouttière et cote frappée à froid plus bas : H. 7. (Reliure allemande de l'époque).

Très belle et rare édition des ouvres de Bernard de Clairvaux, imprimée à Paris par Charlotte Guillard associée à Guillaume des Bois son beau-frère et successeur en 1557, date à laquelle elle meurt.
L'édition fut donnée par Francois Comestor qui y a joint le ?Traité de l'amour de Dieu?, qu'il avait découvert dans les manuscrits de la Sorbonne, ainsi qu'une Epitre dédicatoire à Louis de Rie, évêque de Genève. Son édition était fort estimée et fut rééditée en 1548 et 1551. Impression en caractères romains sur deux colonnes, illustrée de la marque de Charlotte Guillard sur le titre et d'un bois gravé en regard de la page 1, entouré de légendes imprimées en grec, hébreu et latin. Nombreuses lettrines gravées sur bois. SUPERBE EXEMPLAIRE DE L'EGLISE DES SAINTS-APOTRES DE COLOGNE, avec cet ex-libris manuscrit apposé postérieurement sur le titre : Sum Bibliothecæ domûs pastoralis ad S[ancti]s Apostolos Coloniæ.
La reliure est ornée d'une jolie roulette ?aux quatre apôtres? de provenance allemande ; on peut imaginer que celle-ci fut commandée par l'église du même nom.
Le volume fut longtemps posé verticalement le dos vers le fond, comme le suggère le titre inscrit à l'époque en tête de la gouttière et comme c'était l'usage dans les bibliothèques monastiques. Pâles rousseurs marginales. Petite galerie de vers dans la marge inferieure des douze premiers feuillets sans toucher le texte. Fermoirs manquants, coiffes et charnières refaites. Manque le premier feuillet de garde. Annotations de l'époque au recto du second feuillet de garde.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.