Manuscrits, Autographes et Souvenirs historiques

lundi 20 avril 2009 à 14h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Images du lot disponibles
15
Estimation
5,000 - 6,000 euros
Specialité
Autres thèmes
Lorenzo Verzuso, marquis de Beretti-Landi (1655-1725) ambassadeur d'Espagne en S...
Lorenzo Verzuso, marquis de Beretti-Landi (1655-1725) ambassadeur d'Espagne en Suisse puis en Hollande. 10 L.A.S. et 62 L.S. (dont 9 en partie autographes et une avec pièce jointe), La Haye 11 mai 1717-30 décembre 1718, [à Claude-Théophile de Bésiade, marquis d'Avaray, ambassadeur de France en Suisse] ; 198 pages in-fol. et 19 pages pet. in-4 (mouillures).

Importante et intéressante correspondance diplomatique de l'ancien ambassadeur d'Espagne en Suisse, désormais en poste aux Pays-Bas, à l'époque de la Triple puis Quadruple Alliance contre l'Espagne. Il félicite Avaray sur ses débuts à Soleure, fait des vœux pour son succès malgré les désordres des cantons populaires et le fanatisme du Taciturne d'Altorfe , du Bigot de Scwize , du furieux de Lucerne , etc., et parle en connaisseur de l'évêque de Bâle... Il insiste sur les intérêts communs de leurs pays vis à vis la cour de Vienne et sur la nécessité d'un front uni, et il commente sans aménité la guerre austro-turque, estimant que l'Archiduc risque de faire mauvais usage de ses victoires sur les Turcs contre les chrétiens, et qu'il importe de l'affaiblir en Italie... Il livre des observations et pronostics concernant des interventions du Régent auprès de George Ier, l'impossibilité que les Protestants helvétiques deviennent amis de la France, le débarquement de la flotte espagnole en Sardaigne et la lettre séditieuse que le Pape envoya à Philippe V à ce propos, les représentations de l'envoyé spécial de l'Empereur à Londres Benterieder, les intérêts de la France en Italie, les visées autrichiennes en Pologne, la paix entre la Prusse, la Russie et la Suède, l'armement maritime de la Hollande, la disgrâce de M. de La Chapelle, le gouvernement du marquis de Prie, le traité de la Barrière... Il relaie des nouvelles de la cour anglaise et des gazettes hollandaises, et avoue parfois une certaine lassitude de ses efforts diplomatiques. Je voudrois n'avoir a faire qu'avec les Anglois et les Autrichiens comme naturellement cela devroit être puisque je suis ministre d'un Roi Bourbon (11 novembre 1718)... On rencontre les noms de l'abbé Dubois, Cadogan, le marquis de Châteauneuf, lord Petersbourg, La Martinière, le comte Juliani, l'abbé de Saint Gal, Stanhope, le marquis de Montéléon...

On joint la minute d'une réponse, 22 février 1718 ; plus qqs autres lettres plus tardives de Beretti-Landi en mauvais état, Cambrai 1724.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.