Manuscrits et Autographes

Live Auction
starts: October 20, 2009 @ 02:00 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009 Paris
Available lot photos
14
Estimation
1,500 - 2,000 euros
Speciality
Other specialist areas
[Alexandre II]. Catherine Dolgorouki. L.A., S.P. [Saint-Pétersbourg] Lundi 15/27...
[Alexandre II]. Catherine Dolgorouki. L.A., S.P. [Saint-Pétersbourg] Lundi 15/27 novembre 1871 à 11 h. 3/4 du matin (n° 305), au Tsar Alexandre II (qui a noté en tête la date de réception) ; 4 pages in-8.

« Ta bonne lettre m'est parvenu pendant ma toillette et m'a remplit de notre bon soleil, et je t'aimes à la folie, tu es ma vie, mon "? [petit coucou] mon tout aussi ne cesserais-je de remercier Dieu de nous avoir inspiré ce culte qui prend le dessus sur tout et nous relève à nos propres yeux en tout. Nous sommes des ? [fous] créés pour s'adorer et jouïr du delice l'un à l'autre [...] J'ai senti tes prières hier à la messe et comprends combien cela nous calme […] Oui, je me sens, adoré et idolatré et c'est là mon seul et unique bonheur [...] Je savais bien que tu serais heureux de nous "? [dévorer] hier malgré notre intention de rester raisonables mais je suis aussi d'avis de nous reposer aujourd'hui et c'est ce que nous ferons [...] tu te trompes en disant que j'oublie mon devoir de me soigner, c'est une chose que rien ne peut me faire oublier aussi j'aurais voulu que tu remplisses nos devoirs comme moi qui ne suis soutenu que par cela. C'est toi qui es appetisssant au point de ne pas pouvoir resister, aussi ai-je toujours envie de toi et ne puis te voir de sang froid. Cela deborde en nous plus que jamais et je sens que nous n'attendons que le moment de nous revoir. Que Dieu nous vienne en aide. [...] A 9 h. ½ du soir. Notre bonne promenade m'a de nouveau laissé une bien bonne impression, j'adores à marcher avec toi tout en causeant et puis nous reposer sur notre canapé. Tu as vu que malgré l'envie de faire avec toi, je me suis bien gardé d'y insister car tu comprends que je ne penses pas qu'à toi et ne veux certes pas abimer tes forçes qui m'appartiennent comme tout le reste de mon bien [...] aussi suis je plus folle amoureuse que jamais de toi mais je detestes te quitter cela me dechire le coeur chaque fois »… Elle ajoute quelques mots le lendemain matin en attendant de le revoir...
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.