MUSIQUES - Archives et collection Jacques et Dominique Chailley

Vente Live avec pré-enchères
pré-enchères:
vente live : jeudi 3 juin 2021 à 14h00
Enchérir en live
Images du lot disponibles
47
Estimation
1,200 - 1,500 euros
Specialité
Non précisé
Thème
musique
Jan Ladislav DUSSEK (1760-1812).
Œuvres pour Clavecin ou Piano Forte.
Paris, divers éditeurs, 1788 à 1812, petit in folio, plein maroquin vert Empire à grains longs, aux armes napoléoniennes rapportées à l’estampage, encadrement des plats aux feuilles dorées, dos lisse orné de lyres et guillochages, au chiffre de « Melle Lise Guillié ».
Très beau volume comprenant les œuvres suivantes, dans l’ordre de reliure : Trois Sonates pour le Clavecin ou Forte-piano. Dont deux avec Violon obligé et la troisième sans accompagnement dédiées à Madame de Mongeroult. Œuvre 5ème. Paris, Boyer et Madame Le Menu, [pl. 912, 1788], 37 pp. Belle partition dont on a évidemment que la partition principale (ainsi que pour l’ensemble du volume), mais la dédicace à la grande musicienne Hélène de Mongeroult est incontournable. Grande Sonate Pour Piano Forte Intitulé Les Adieux de Dussek. Œuvre 44. Paris, Pleyel, [pl. 333, 1800], 29 pp. la partition est dédiée « À son Ami Clementi ». Elégie harmonique sur la Mort de son Altesse Royale Prince de Louis Ferdinand de Prusse en forme de Sonate pour le Piano Forte. Op. 61. Paris, Pleyel, [pl. 784, 1807], 17 pp. Avant-propos savoureux du compositeur : « Mr Imbault a fait annoncer par les papiers publics une édition de cet ouvrage que je désavoue ainsi que tout autre qui paraîtrait dénuée de ma signature. Celle-ci est la seule que je reconnaisse, comme ayant été faite sous mes yeux, et conforme d’ailleurs à quelques changements que j’ai jugés indispensables ». Cette œuvre si précieuse est dédiée au Prince de Lobkorvitz. La Consolation. Andante pour le Piano Forte. Œuvre 62. Paris, Pleyel, [pl. 785, 1807 / 1808], 10 pp. Dédié à Madame la Baronne de Klöst. Le Retour à Paris. Sonate pour le Piano Forte. Œuvre 64. Paris, Pleyel, [pl.788, 1808], 31 pp. Dédiée à Madame la Princesse de Benevent. Grande Sonate pour le Piano Forte. Avec accompagnement de flûte et violoncelle. Œuvre 65. Paris, Pleyel, [pl. 786, 1807 / 1808], 26 pp. Dédiée à Madame Müller. Grande Sonate pour le Piano Forte, Dédiée à Madame la Comtesse de Périgord, Née Princesse de Courlande. Opus 75. Paris, Meysenberg [pl. 9, 1810 / 1811], 1 p. de catalogue et 27 pp. de musique gravée. Rare. L’Invocation. Grande Sonate pour le Piano Forte, Dédiée à Mademoiselle Betsy Ouvrard. Opus 77. Paris, Naderman [pl. 1543, 1811 / 1812], 27 pp. Œuvre dernier et posthume. Deux Sonates pour le Forte Piano. Avec accompagnement de Violon et Basse. Dédiées à Monsieur C. Biancour. Paris, Naderman [pl. 1548, 1811 / 1812], 39 pp. Beau frontispice gravé. Air de ma barque légère. Arrangé pour le piano par J.L. Dussek. « Nota : L’Editeur a cru devoir joindre cet Air à la suite de ces Sonates à fin de ne pas priver le public de la dernière pensée de l’Auteur. ». Même numéro de plaque 1548, 9 pp. Le plus charmant volume, de nous connu, consacré à Dussek, magnifique compositeur et accessoirement « aventurier de la musique », originaire de Bohème, maître de musique de Ferdinand de Prusse puis Talleyrand, mort à Saint-Germain-en-Laye…à toujours redécouvrir ! Très bel état intérieur comme extérieur, armes à l’origine…énigmatique, justement ? De la collection André Meyer (tampon en première garde), « reliures aux armes de Napoléon Ier selon le catalogue (p.31).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.