Numismatique du Haut Moyen Age

jeudi 18 juin 2009 à 14h00
Hôtel Régina - Salon de Flore - 2, place des Pyramides - 75001 Paris
Images du lot disponibles
47
Résultat
22,800 euros
Specialité
Autres thèmes
Denier au nom de Charles, attribuable à Marseille (Bouches-du-Rhône)A/. Légende ...
Denier au nom de Charles, attribuable à Marseille (Bouches-du-Rhône)

A/. Légende centripète, en réalité en deux parties ou deux sens : C©R/IL§ autour d'un point. R/. Monogramme composé des lettres M et 3 sous un globule et un tilde. S'il existe une troisième lettre au monogramme, nous pourrions lire un S, mais absolument pas un R. - Manque aux ouvrages de référence - Provenance : vente (Elsen, Bruxelles, 70), 15 juin 2002, n° 1273 (attribué à Carloman (768-771)) - Argent. 1, 02 g. (0h).
Très Beau. Unique. Le style est celui du dernier monnayage mérovingien, avec des flans légèrement plus larges. Voir les deniers lus RACIO : Belfort, n° 2986, 3708, 4032, 4587/4588 qui présentent un avers proche. Les deniers carolingiens de Pépin et à plus forte raison de ceux de ses fils Carloman et Charles sont différents, de flan encore plus large. Le monnayage de Carloman est tout à fait différent : il présente un monogramme très précis, composé des lettres CARLM. La lecture est aisée et en deux parties : CAR et ILO. Nous proposons une attribution à Charles Martel, le seul Charles dont on soit déjà certain de l'existence d'un monnayage provençal, connu par le trésor de Nice-Cimiez qui contenait sept exemplaires de flan plus étroit, entrés au Cabinet des Médailles de la BnF : Prou, Mérovingiens, n° 119 à 121.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.