Partie I : Livres anciens du XVe au XIXe siècle

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : November 4, 2021 @ 02:00 PM
Live Bid
Available lot photos
2
Estimation
1,000 - 1,200 euros
Speciality
Rare Books from 15th- 19th century
Theme
16
[AMMAN (Jost)]. – [LONICER (Philipp)].
Insignia sacræ cæsareæ majestatis, principium electorum, ac aliquot illustrissimarum, illustrium, nobelium, et aliarum familiarum, formis artificiosissimis expressa.
Francfort-sur-le-Main, Georg Rab pour Sigmund Feyerabend, 1579. Petit in-4 de [112] ff. (sur 144), vélin souple (Reliure de l'époque). Édition originale de ce très rare et bel ouvrage, illustré de nombreuses gravures sur bois à pleine page dues pour la plupart à l'artiste suisse Jost Amman (1539-1591).
Il s’agit d’une sorte d’
album amicorum imprimé, alternant héraldique et iconographie, comprenant trois parties.
Dans la première, chaque gravure représente soit les armoiries d’une maison illustre du Saint-Empire germanique, soit une figure mythologique, une allégorie, un emblème ou encore un costume civil ou militaire ; toutes sont accompagnées d’un huitain composé en latin par Philipp Lonicer (1532-1599).
La seconde partie reprend le même principe, répétant parfois des bois de la première partie ; mais elle est vierge de texte et les écus, sur les planches héraldiques, sont vides, afin que le propriétaire de l’ouvrage et ses familiers puissent le compléter.
Enfin, la troisième partie comprend seulement des écus de petites dimensions, vides également, à raison de quatre par page.
Le titre et le dernier feuillet sont ornés chacun d’une marque typographique.
Les exemplaires complets des 144 ff. requis par Brunet et Becker sont excessivement rares. Pour comparaison, celui de Cambridge en a 104 et celui de l'Arsenal 120.
Le présent exemplaire renferme 112 ff. et, partant, 201 bois à pleine page, dont 153 dans la première partie et 48 dans la deuxième, auxquels s'ajoutent 14 pp. de petits écus dans la dernière.
Exemplaire dans sa première condition provenant de la bibliothèque de Peiresc, le célèbre astronome, mécène, curieux et collectionneur provençal, avec son timbre sec monogrammé au bas du titre.
Né à Belgentier, Nicolas-Claude Fabri de Peiresc (1580-1637), après des études à Aix, Avignon et Montpellier, devint secrétaire de Guillaume du Vair, président du Parlement de Provence. De longs voyages et une correspondance fournie lui firent connaître de nombreux savants, humanistes et scientifiques, tels Galilée ou Gassendi. Sa bibliothèque comptait plus de 6 000 volumes et était accompagnée d'un cabinet de curiosités démontrant l'universalité de ses goûts.
Nombre de ses livres ont été reliés en maroquin rouge par Simon Corberan, son relieur attitré à Aix-en-Provence, mais d'autres, acquis déjà reliés, ont conservé leur couvrure d'origine et simplement été estampillés en noir, au bas de la page de titre, au moyen du plus petit fer à dorer du collectionneur.
Un second timbre sec, inconnu à Lugt, figure à côté de celui de Peiresc ; il représente un compas ouvert sur l'initiale
F ou JF.
Petites rousseurs éparses et quelques feuillets uniformément roussis, coin d'une garde blanche découpée.
Brunet, I, 235 (144 ff. et 270 bois) – Becker, n°24a (144 ff., liste des bois) – Adams, L-1458 (104 ff.) – VD16 : L 2468 (129 ff.) – Bruno Marty, « De quelques signes extérieurs de N.-C. F. de Peiresc », 2021, sur le site lesamisdepeiresc.fr.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.