Partie I : Livres anciens du XVe au XIXe siècle

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : November 4, 2021 @ 02:00 PM
Live Bid
Available lot photos
31
Estimation
2,000 - 3,000 euros
Speciality
Rare Books from 15th- 19th century
Theme
17
BERQUEN (Robert de).
Les Merveilles des Indes orientales et occidentales, ou Nouveau traitté des pierres precieuses et perles, contenant leur vraye nature, dureté, couleurs et vertus.
Paris, Christophe Lambin pour l'auteur, 1661. In-4, vélin souple (Reliure de l'époque). Édition originale de toute rareté de cet important traité sur les gemmes et les métaux précieux.
Elle est dédiée à la Grande Mademoiselle, tout comme la seconde édition, publiée en 1669.
Robert de Berquen, joaillier et orfèvre parisien, propose dans cet ouvrage une étude sur la nature, les couleurs, les vertus et le prix des pierreries, des perles et des métaux précieux.
Après un premier chapitre consacré à leur nature et leur origine, l'auteur consacre quatorze chapitres aux principales pierres précieuses, fines et organiques – diamant, saphir, topaze, rubis, émeraude, améthyste, aigue-marine, hyacinthe, opale, chrysolite, iris, vermeil, escarboucle ou grenat, cornaline, turquoise, agate, onyx, sardoine, calcédoine, jaspe, lapis, cristal, perle, corail, ambre – et le seizième chapitre à l'or et à l'argent.
Les pièces liminaires contiennent un
Sonnet à l'orfèvrerie de l'auteur, répété p. 100, et un dizain signé des initiales P. D. R.
Enfin, on trouve dans les 12 dernières pages une
Table pour connaître à quel titre les marchands orfèvres travaillent l'or (exprimé en carats) et l'argent fin (en deniers et grains), à Paris, mais aussi dans les principales villes de l'Europe et en Turquie, suivie de Vers tirés de Ronsard à la louange de l'or, et d'un intéressant Avis aux apprentis orfèvres.
Le portrait de la Grande Mademoiselle relié dans l'exemplaire n'est pas celui de l'édition, gravé par
Pierre Daret pour l'éditeur Louis Boissevin, mais celui de la seconde édition, exécuté au burin par Nicolas de Larmessin en 1664 avec l'excudit de Pierre Bertrand.
Des rousseurs. Un cachet illisible est répété sur le titre, le portrait et p. 101.
Sinkankas, n°592 (« very early, and important treatise on gemstones, gold and silver »).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.