Très Beaux Livres Anciens

vendredi 6 mai 2011 à 15h00
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009
Images du lot disponibles
24
Résultat
8,400 euros
Specialité
Autres thèmes
GEVAERTS (Jean-Gaspard).Pompa introitus Honor Serenissimi Principis Ferdinandi A...
GEVAERTS (Jean-Gaspard).
Pompa introitus Honor Serenissimi Principis Ferdinandi Austriaci Hispaniarum Infantis S.R.E. Card. Belgarum et Burgundionum Gubernatoris, etc. Anvers, Ioannes Meursius, 1642. Grand in-folio, vélin doré, double encadrement de filets à froid et dorés sur les plats, fleuron aux angles, rosace centrale, dos lisse orné de fleurons, tranches dorées (Reliure de l'époque)

SOMPTUEUX LIVRE DE FÊTE, orné de 42 planches dont certaines dépliantes, et de 46 gravures dans le texte par Pierre- Paul Rubens (44 d'entre elles représentent 96 monnaies romaines, une autre (p. 93) représente sous forme de médaillons les insignes et la devise des XII empereurs, une autre (p. 94) reproduit le candélabre à sept branches d'après l'arc de Titus), et de 44 lettres ornées. C'EST LE SEUL LIVRE ENTIÈREMENT ILLUSTRÉ PAR RUBENS.
La dédicace de l'auteur à Ferdinand d'Autriche est signée C. Gevartius.
L'ouvrage ne parut qu'en 1642, mais le prince étant mort subitement le 9 novembre 1641, le magistrat décida de dater la dédicace du 14 juin 1641, afin de ne pas paraître avoir offert le livre au prince décédé. Dans la préface, l'auteur nous dit qu'il fut amené à rédiger la Pompa sur l'ordre du magistrat d'Anvers et, à l'exemple de ses prédécesseurs, au poste de greffier de la ville ; le plan général de l'ornementation de la ville, lors de l'entrée du Cardinal- Infant, fut confié à Nicolas Rockox, à P.P. Rubens et à lui ; les planches qui ornent l'ouvrage ont été gravées par Théodore van Thulden d'après les tableaux de Rubens. Gevaerts donne les raisons du mode de rédaction adopté par lui, et pour l'intelligence des dimensions des arcs et des décors, trace la mesure du pied anversois qui est celle du pied romain.
Bel exemplaire de tout premier tirage avec le faux-titre imprimé sur sept lignes, dans une reliure en vélin doré de l'époque. De la bibliothèque Octave de Rochebrune (ex-libris).
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.