Trois collectionneurs : Jacques Bellon, Bernard Farkas, Raymond Honnorat

Live Auction
starts: November 3, 2010 @ 02:30 PM
Salle Rossini - 7, rue Rossini - 75009
Available lot photos
1
Result
31,200 euros
Speciality
Other specialist areas
[GRINGORE (P.)] et [ALEXIS (G.)]. Le chasteau de Labour, auquel est contenu ladr...
[GRINGORE (P.)] et [ALEXIS (G.)]. Le chasteau de Labour, auquel est contenu ladresse de richesse, & chemin de pouurete. Les faintises du monde.
Paris, Galliot du Pré (In fine : Imprime… par Antoine Augerau…), 1532, in-16 de 112 ff. signes a-o8 (dern. bl.), maroquin brique, filets dores autour des plats, dos a nerfs orne, doublure de maroquin citron avec au centre motif dore dit à la rose et fer floral dore aux angles, tranches dorees sur marbrure (Bauzonnet).

Edition rare du poeme le plus populaire de Pierre Gringore, paraphrase du Chemin de povreté de Jehan Bruyant (1342), lui-meme inspire du Roman de la rose. Ici, Gringore (ca. 1475-1539), alias Mere Sotte, personnifie le vice (Tromperie) et la vertu (Raison) tourmentant la vie d'un jeune marie qui, guide par Bonne volonté et Talent de bien faire, prend le parti de quitter son epouse moqueuse pour rejoindre le Château de Labour - c'est-a-dire le travail acharne. Les desagrements du mariage prennent ici la forme d'un poeme a portee morale de plus de deux mille vers - dont 583 inedits - visant a lutter contre l'oisivete.

A la suite, se trouvent les Faintises du monde (p. 88) de l'erudit benedictin Guillaume Alexis (? -1486) - autrefois attribuees a Gringore - qui, par une serie de sentences et de proverbes tires des Gesta Romanorum, denonce les fausses apparences des mondains. Impression en lettres rondes. Au debut du XVIe siecle, l'imprimerie cherche encore a s'affranchir de l'ecriture manuscrite, et a gagner ainsi une plus grande lisibilite. Entre 1530 et 1540, on voit ainsi les caracteres ronds dits romains, s'imposer en France ; ils derivent de l'ecriture humaniste et se distinguent des caracteres gothiques des clercs qui, a partir de cette epoque, sont progressivement reserves aux textes de droit civil et de droit canon.
Un des quatre premiers imprimeurs parisiens qui introduisent les caracteres ? aldins ? - d'Alde Manuce (1450-1515) -, est Antoine Augerau. Entre 1532 et 1534, Galliot du Pre, qui est uniquement libraire et editeur, fait appel a Augereau, graveur de poincons, repute pour le soin qu'il apporte a sa presentation typographique. Leur collaboration prendra fin avec la mort d'Augereau, brule pour ses impressions de textes favorables aux protestants apres ? l'Affaire des Placards ? (octobre 1534).
Exemplaire a grandes marges cite par Tchemerzine. Etabli par Bauzonnet entre 1831 et 1840, peut-etre a la demande de Pichon, il est recouvert d'une reliure doublee, ornee du decor dit à la rose. Anciennes traces de reglure.
Dimensions interieures : 121 x 77 mm.

Provenance : Jerome-Frederic Pichon (1812-1896) (Cat., 1869, n° 462 : ? S uperbe exemplaire, grand de marges, et dans une charmante reliure ?) ; La Roche Lacarelle (Cat. 1888, n° 152 : ? S uperbe exemplaire, grand de marges ?), avec son ex-libris. Tchemerzine, III, 521 (collation erronee) ; Renouard, I, n° 544 ; Picot, Catalogue… Rothschild, I, 493 ; Annie Charon- Parent, ? Aspects de la politique editoriale de Galliot du Pre ?, in Le livre dans l'Europe de la Renaissance, Paris, Promodis, 1988, pp. 209-218 ; Mellot-Queval, Répertoire, n° 142 et 1766 ; Ch. Oulmont, La poésie morale… (1976), pp. 30-31 (collation erronee) et 96-122.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.