Bibliothèque cynégétique Le Couteulx de Canteleu

compte à rebours:
vente live: jeudi 25 mars 2021 à 14h00
Le catalogue n'est pas disponible
Bibliothèque cynégétique du comte Le Couteulx de Canteleu Universellement reconnu comme l’un des plus grands veneurs et éleveurs de chiens courants du XIXe siècle, Emmanuel Le Couteulx de Canteleu (1827-1910) est aussi l’auteur du célèbre Manuel de vénerie française resté inégalé. S’inscrivant dans la lignée de Du Fouilloux, Salnove, d’Yauville et Le Verrier de la Contrie, ce traité actualise la tradition héritée des chasses royales en tenant compte de l’apport du sang anglais pour les chiens et les chevaux. Publié en 1890, il succède à plusieurs ouvrages de Le Couteulx : La vénerie française, (1858) véritable encyclopédie qui fait une large place aux chiens courants ; La chasse du loup (1861), premier grand traité sur le sujet depuis le Clamorgan publié au milieu du XVIe siècle ; La condition des chevaux de chasse en France (1867) ; La pêche au cormoran (1870) et Les races de chiens courants français au XIXe siècle (1873). Théoricien de la vénerie, réorganisateur des races de chiens, l’auteur s’emploie à synthétiser sa propre expérience et celles de ses confrères. Pour cela, il rassemble une riche bibliothèque où figurent tous les textes importants, les études techniques qui lui sont utiles et les récits que publient ses contemporains. Esprit rigoureux, méthodique, mais aussi original, il va faire relier par Bonvoisin à Versailles la majeure partie de ces ouvrages en vélin ivoire avec le titre à l’encre rouge non seulement au dos mais aussi sur le premier plat. Dans un certain nombre d’entre eux, il colle aussi son ex-libris héraldique au nom du “baron Le Couteulx de Canteleu”, titre qu’il porte jusqu’au décès de son frère en 1862. Emmanuel et son frère aîné Auguste (né en 1822) sont initiés très tôt à la chasse à courre par leur père, Charles, 3e comte Le Couteulx de Canteleu (1789-1844). Celui-ci, après une carrière militaire commencée comme aide de camp de Berthier et terminée comme colonel de la garde et aide de camp du duc d’Angoulême sous la Restauration, épouse Augustine d’Onsenbray. Il s’installe sur ses terres de l’Eure et fonde en 1820 l’équipage de Saint-Martin, du nom de sa propriété, pour chasser le loup. Officiers eux aussi, passés par Saint-Cyr, les deux frères suivent les traces de leur père, chassent avec passion et quittent l’armée pour s’établir en 1852 à Saint-Martin où ils montent une nouvelle meute pour le loup. Quand l’aîné est sur le point de mourir en laissant une fille de 9 ans, il demande à son frère d’épouser sa veuve. C’est ce que fait Emmanuel, qui favorisera d’ailleurs le mariage de sa nièce avec un cousin éloigné, Henry Le Couteulx de Caumont avec le père duquel il chassait et auquel il transmettra son équipage et sa bibliothèque… C’est une partie de cette bibliothèque, restée dans la famille, que nous dispersons aujourd’hui, offrant la chance unique aux bibliophiles contemporains d’acquérir une relique d’un veneur mythique, un souvenir de l’âge d’or de la chasse à courre, une future pièce maîtresse de leur propre collection ! Cédric et Ithier de Fougerolle libraires-experts.
Sommaire
Pas de sommaire disponible
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.