Bibliothèque humaniste Max Cointreau

Live Auction with pre-bidding
pre-bidding:
Live Auction : March 18, 2021 @ 02:00 PM
Available lot photos
59
Result
6,250 euros
Speciality
Rare Books from 15th- 19th century
Theme
lettres
[BOUCHET (Jean)].
Les Triumphes de la noble et amoureuse dame ; et l'art de honnestement aymer.
Paris, Nicolas Couteau pour Jacques Kerver, 1535. In-folio, maroquin brun, riche décor d'entrelacs formé de listels mosaïqués en maroquin beige, bleu et noir et de rinceaux de filets dorés et de fleurons aldins azurés, titre et adresse dorés dans la réserve centrale, dos orné de motifs dorés et mosaïqués en maroquin citron, filets sur les coupes, dentelle intérieure, tranches dorées, boîte moderne en demi-chagrin brun (Capé).
Seconde édition parisienne, d'une grande rareté, d'un des livres principaux du poète et chroniqueur poitevin Jean Bouchet.
Elle a été imprimée par Nicolas Couteau aux dépens de Jacques Kerver, Galliot du Pré et Jean Petit, qui en ont partagé le tirage entre eux.
C'est la cinquième édition de l'ouvrage donnée en cinq ans au format in-folio. Elle a été faite sur l'originale poitevine de 1530, publiée par Jacques Bouchet et réimprimée par ses soins en 1532 et en 1533 (ces trois éditions de Poitiers sont à peu près introuvables), après celle que Denis Janot a fait paraître à Paris en 1534.
Élégante impression gothique
, à longues lignes pour la prose et à deux colonnes pour les vers, avec des manchettes dans les marges et de nombreuses lettrines gravées émaillant le texte.
Le titre, imprimé en rouge et noir, est orné d'une grande initiale grotesque. Au second feuillet, l'épître dédicatoire à Éléonore d'Autriche, sœur de Charles Quint et seconde épouse de François I
er, est ornée d'un bois gravé aux armes de la reine. Le recto de l'avant-dernier feuillet contient quatorze distiques latins de Nicolas Petit, abbé de Bellozanne et recteur de la faculté de droit de Poitiers ; son verso est blanc, tandis qu'il comporte la marque de Galliot du Pré dans l'émission à son nom.
L'ouvrage est une allégorie de l'âme,
noble et amoureuse dame dont le Traverseur des voies périlleuses (nom de plume de Jean Bouchet) expose en prose et en vers l'origine, l'union au corps, les combats contre les vices et enfin le retour à Dieu. À la théologie mystique se joignent, toutefois, des considérations plus prosaïques, physiologiques (Du ventre et des boyaux, Des roignons, des reins et de la vessie...), gastronomiques (Comment on doit apprester la table du diner et du soupper, Comment est necessaire de boire eaue ou vin a ses repas...), ou encore matrimoniales (Les conditions d'une bonne femme espouse, Comment mary et femme doivent converser en leur lit de mariage...). « Au total, c'est un manuel tant spirituel que pratique destiné à la conduite quotidienne des femmes, rédigé par un moraliste bourgeois », écrit Guy Bechtel.
Très bel exemplaire, grand de marges, dans une élégante reliure de Capé à entrelacs mosaïqués, dont la composition évoque les plus belles reliures de la Renaissance.
Cet exemplaire, cité par Bechtel, a figuré dans un catalogue de la librairie Camille Sourget (déc. 2007, n°5).
Feuillet de titre un peu frotté et partiellement déboîté, de même que le dernier feuillet de texte, ultime feuillet blanc manquant. Fentes minimes, discrètement reprises, sur les mors ; menus frottements au listel mosaïqué noir et légers manques aux listels bleu et beige.
Bechtel, B-339 (exemplaire cité) – Picot-Rothschild, I, n°509 – Moreau, IV, n°1216 – Tchemerzine, II, 67.
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies destinés au bon fonctionnement du site.